Smartphone

Le greffier du Tribunal de commerce de la Gombe, Jules Ngoy, a été interpellé mercredi et placé en détention au Parquet général de Kinshasa/Gombe.

Il lui serait reproché d’avoir signifié une sommation judiciaire aux sociétés de télécommunications mobile, leur interdisant le prélèvements de la Taxe RAM.

Lundi dernier, le Tribunal de commerce de la Gombe avait sommé ces entreprises de cesser dans les 24heures, les prélèvements jugés illégaux de la taxe RAM au profit de l’Agence de régulation des postes et Télécommunication (ARTPC), un service public rattaché à la présidence de la République. Mardi, la même instance avait démenti cette information, affirmant qu’elle était l’œuvre des faussaires qui étaient en fuite et recherchés par la justice.

Décriée par l’opinion publique et considérée comme une arnaque par les députés nationaux et par l’ensemble de la classe politique congolaise, la taxe RAM est au centre d’une vaste polémique depuis bientôt une année, et l’Assemblée nationale a appelé à sa suppression dans une résolution restée inappliquée jusqu’à ce jour. Lire aussi: RAM : l’étrange rétropédalage du Tribunal de commerce de la Gombe

Lire :  Élections 2023: la réaction « disproportionnée » à l'appel de la CENCO

Leave a Reply

Your email address will not be published.