Chantal Bashizi

Chantal Bashizi a pris officiellement ses fonctions de présidente de Cinyabuguma, dimanche 23 janvier au cours d’une réunion de passation de pouvoir, au restaurant Tricana, à Kinshasa-Gombe.

Prenant la succession de Bernard Balibuno, la nouvelle présidente de l’ASBL Cinyabuguma a salué le travail accompli par ce dernier et son comité pendant 5 ans, « avec son esprit d’abnégation et sa disponibilité ».

Chantal Bashizi, Directrice générale du Cadastre minier

La nouvelle cheffe de l’exécutif de l’association des Bashi a remercié tous ceux qui ont placé leur confiance en sa personne, avant de rassurer toute la communauté de sa loyauté et sa disponibilité dans la mesure du possible.

Dans son plan d’action, Chantal Bashizi et son comité de transition se chargent de finaliser les statuts consolidés de Cinyabuguma ASBL, de les soumettre à la validation des membres effectifs et d’organiser une assemblée générale élective endéans six mois, soit en juin 2022.

En outre, elle prévoit de décerner des prix spéciaux aux membres de la communauté qui excellent dans différents domaines, à l’instar du gynécologue Denis Mukwege Mukengere, Prix Nobel de la paix, récemment proclamé membre honoris causa de l’Académie de médecine de France, et le Dr Sanginga Nteranya, Directeur général de l’Institut international d’agriculture tropicale (IITA), intronisé « chef leader de la semence, de la richesse et de la prospérité » du royaume de Yoruba au Nigeria pour ses recherches productives dans le domaine agricole.

Une grande sortie est prévue à Kimwenza au mois de mars, mois dédié à la femme et à la famille. La culture étant le socle de l’unité du Bushi, le comité de transition projette une grande journée culturelle au mois de mai prochain.

Lire :  Le centre Wallonie Bruxelles lance la 4è édition de la rentrée littéraire de Kinshasa

Notons que Chantal Bashizi est la première femme à assumer les fonctions de président des Bashi. Très active dans la vie de la communauté, le Cinyabuguma lui a décerné en 2017 le « Prix Muzire Murhim’alika ».

Oscar Bisimwa

Leave a Reply

Your email address will not be published.