Centrede traitement Ebola au Nord-Kivu

D’ici le 15 décembre, la République Démocratique du Congo (RDC) pourra déclarer la fin de la 13ème épidémie d’Ebola qui sévit depuis le 8 octobre dernier dans la ville de Beni (Nord-Kivu) suite à l’absence d’un nouveau cas positif.

Le responsable de la communication de l’antenne locale de la Division Provinciale de la Santé (DPS), Mumbere Luhavo Damien, a expliqué dans un point de presse lundi 13 décembre à Butembo, que les équipes de riposte surveillent les contacts enregistrés jusque-là.

« Nous sommes dans la période de surveillance, et d’ici-là, les 42 jours vont s’épuiser. D’ici le 15 à 00h00, ça sera la fin de l’épidémie. Le lendemain, on pourra proclamer la fin de 13e épidémie qui s’est vécu à Beni », a-t-il déclaré à la presse.

Déclarée le 8 octobre dernier à Butsili, une aire de santé de Beni, la treizième épidémie d’Ebola enregistre un cumul de 11 cas confirmés dont 8 décès et deux guéris.

Une épidémie circonscrite à Beni

L’épidémie a été contenue à Beni et ne s’est pas propagée en dehors de cette ville. Au-delà d’une prise en charge et des mécanismes de surveillance efficaces, le succès dans la riposte se justifie par un taux élevé des personnes déjà vaccinées contre Ebola dans la région, surtout pendant la dixième épidémie, la plus meurtrière depuis l’histoire de cette maladie.

En effet, à 24 heures de la fin de l’épidémie, au moins 1650 personnes ont été vaccinées dont 800 prestataires de soins, a rapporté à la presse le docteur Bernardin Kasereka Siviholya.

 « La vaccination arrête l’expansion de la maladie à virus Ebola. Les communautés moins vaccinées présentent plus de risques de contamination. Ce qui n’est pas le cas pour nos communautés dont plusieurs membres ont été vaccinées. (Ainsi) les deux épidémies (12e et 13e) n’ont pas fait autant de cas suite au taux élevé de vaccination. Pendant cette treizième épidémie, on a eu le cas d’une personne qui a transporté un malade d’Ebola qui était vraiment à la phase humide. Mais elle n’a pas été infectée car vaccinée », a témoigné le docteur Bernardin Kasereka Siviholya, responsable du Programme élargi de vaccination à l’antenne DPS-Butembo. Lire aussi: Beni : Le CTE Ebola de Beni libère deux premiers vainqueurs de la maladie

Lire :  RDC: Décès du deuxième cas confirmé d’Ebola au Nord-Kivu