Omicron, nouveau variant du Covid-19

La République démocratique du Congo connaît une quatrième vague de Covid-19, avec une « augmentation exponentielle de la circulation du virus » et la présence confirmée sur le territoire du variant Omicron, ont annoncé lundi les autorités.

« Tous les rapports épidémiologiques attestent une augmentation exponentielle de la circulation du virus », écrit dans un communiqué le ministre de la Santé publique Jean-Jacques Mbungani Mbanda.

Le docteur Jean-Jacques Mbungani précise que le 10 décembre dernier, le pays a enregistré 638 nouveaux cas, touchant particulièrement la capitale Kinshasa, avec au moins 557 cas confirmés. Le taux de létalité reste toutefois encore faible.

Par ailleurs, « les données scientifiques confirment bel et bien la circulation du variant Omicron sur notre territoire », indique le communiqué ministériel.

Détecté le 24 novembre par les autorités sud-africaines, ce nouveau variant a été repéré depuis dans des dizaines de pays à travers le monde.

Le ministère congolais de la Santé ajoute que « la survenue de cette quatrième vague coïncide avec la recrudescence de la grippe saisonnière », qui présente des symptômes similaires au Covid-19.

Il appelle à consulter en cas de toux, à respecter les gestes barrières et « à se faire vacciner massivement pour permettre (au pays) d’atteindre l’immunité collective ».

Pendant ce temps, l’Organisation Mondiale de Santé (OMS) a indiqué dimanche 12 décembre que le variant Omicron semble se propager plus vite que le variant Delta, provoquer des symptômes moins sévères et rendre les vaccins moins efficaces, tout en soulignant cependant que les données restent très parcellaires.

Rappelant que la RDC est parmi les pays les moins vaccinés au monde contre le Covid-19. Lire aussi: Covid-19 : « Omicron », le nouveau variant détecté en Afrique du Sud, classé « préoccupant» par l’OMS

Lire :  Le volcan Nyamulagira est entré en éruption ce lundi 13 mars