Ferdinand Kambere

L’autorisation par le chef de l’État de l’entrée des troupes ougandaises sur le sol congolais pour combattre auprès des FARDC les ADF au Nord-Kivu et en Ituri continue de provoquer des réactions.

Pour le Secrétaire général adjoint du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), cet acte constitue une forte trahison contre le peuple congolais. Maître Ferdinand Kambere estime que cela est un aveu d’échec par le gouvernement congolais des actions des FARDC.

Ce cadre du PPRD précise par ailleurs que cette décision n’est pas avantageuse à la population d’autant plus que l’Ouganda est un agresseur de la RDC. Ferdinand Kambere n’est pas allé par le dos de la cuillère pour citer la complicité de l’Ouganda dans l’appui de plusieurs rébellions à l’est de la RDC. Il est aussi revenu sur le massacre de plusieurs jeunes à Kasese par l’armée Ougandaise

« C’est un désespoir total pour le peuple congolais. Tout le monde sait que l’Ouganda a été condamné pour ses dégâts causés lors de sa présence sur le sol Congolais. Museveni a massacré des jeunes à Kasese, les gens n’ont pas oublié, c’étaient des jeunes de Beni et Lubero », a-t-il fait savoir.

Selon lui, accepter l’entrée des troupes Ougandaises sur le sol congolais est un aveu, non seulement de l’impuissance des FARDC, mais bien plus que le chef de l’État n’a pas confiance au chef de l’Etat-major des FARDC. Ferdinand Kambere demande cependant à ceux qui ont diabolisé le nom de Kabila comme étant acteur dans ces massacres de présenter des excuses publiques, étant donné que même le régime actuel a montré son incapacité à mettre un terme à l’insécurité.

Lire :  La cellule du climat des affaires du cabinet du Président va intégrer les Ministères sectoriels

« Je vous avais dit que la plupart faisait des chantages que c’est Kabila qui tue les gens à Beni. Les ADF font leurs affres mais Kabila est déjà parti. Les affres continuent à se commettre pendant que nous sommes dirigés par un régime qui revient dans l’opposition. On ne doit pas mettre ces massacres sur le dos de Kabila, non. Et je vous dit toutes ces personnes qui ont vilipendé le nationaliste-panafricain Kabila doivent présenter des excuses publiques pour diffamation », a-t-il martelé.

Notons qu’un communiqué des FARDC publié ce mardi, faisant rapport des actions menées par l’armée congolaise appuyée par les forces ougandaises, reconnait implicitement la présence des forces ougandaises en terre congolaise: « Pour l’instant, les forces spéciales congolaises appuyées par les unités spéciales ougandaises vont mener des opérations de fouille et de contrôle de zone pour nettoyer et sécuriser les positions des ADF touchés par les frappes de ce matin. Le bilan de cette opération sera rendu public dans les heures qui suivent. », peut-on lire dans le communiqué signé par le porte-parole des FARDC, le Général Major Léon Richard Kasonga Cibangu. Lire aussi : L’Ouganda a mené des frappes aériennes et d’artillerie sur des positions ADF en RDC

Azarias Mokonzi depuis Beni

Leave a Reply

Your email address will not be published.