Drodro, en Ituri

Près de 100 personnes en majorité des femmes et des enfants sont mortes dans la localité de Drodro, dans la chefferie de Bahima/nord, territoire de Djugu dans la province de l’Ituri.

Habitations calcinées à Drodro (Ituri)

Selon la société civile locale, cette entité a été l’objet d’une attaque des combattants du Codeco qui l’ont occupée depuis hier dimanche 21 novembre.

La même source cite des viols et des enlèvements des religieuses catholiques trouvées sur place et des incendies des maisons, et parlent d’un bilan provisoire.

La province de l’Ituri, en proie à des violences incessantes contre les populations civiles depuis des années, est l’une des deux provinces de la Rdc placées sous état de siège depuis près de huit mois aux côtés de la province voisine du Nord-Kivu, mais qui croupit toujours sous les exactions des groupes armés.

Réagissant à ce drame, le mouvement citoyen Lutte pour le changement, LUCHA affirme sur Twitter que « de sources sûres, le commandement FARDC et la MONUSCO avaient comme souvent reçu ces dernières semaines des alertes persistantes sur la possible attaque du camp de déplacés de Drodro, mais n’ont rien fait pour y renforcer la sécurité. FARDC en sous-nombre et sous-équipées. » Lire aussi: Ituri : Des nouvelles violences des miliciens CODECO signalées à Mahagi

Leave a Reply

Your email address will not be published.