Chutes dans le parc Upemba

185 organisations de la société civile ont dénoncé les « travaux d’érection du barrage hydroélectrique » de Sombwe sur la rivière Lufira dans le parc de l’Upemba, dans la province du Lomami.

Elles l’ont fait à travers une lettre ouverte du 4 octobre adressée au chef de l’Etat.

Pour ces ONG, la « survie de la biodiversité dans ce parc est menacée » et il y aura la « diminution du volume d’eau », ce qui priverait des milliers des personnes de leurs activités principales, dont la pêche.

Mais, la société Kipay investment, initiatrice de ces travaux, rejette ces accusations et les trouve infondées.

« Le principe même du barrage hydroélectrique, c’est de prendre l’eau, la turbiner et la remettre dans la rivière immédiatement après. Et c’est le principe que nous avons utilisé. Regardez très bien après tous les barrages hydroélectriques ce sont les pécheurs qui sont tout autour. Et que si c’était vrai après tous les barrages qui sont au Congo, il n’y aurait pas d’eau », a réagi Éric Monga, responsable de la société Kipay.

Selon lui, « pour l’électrification du Congo comme le chef de l’Etat l’a dit, il faut la promouvoir, il faut promouvoir ces initiatives pour que afin que notre pays par nous-même nous puissions sortir de cela. Je ne comprends pas comment est-ce que nous pouvons refuser le développement ». 

Il assure par ailleurs que toutes les études environnementales ont été menées et ce barrage ne présente aucun danger :

« J’ai eu des études environnementales préalables qui ont été faites. Ces études sont l’émanation des termes de références qui m’ont été données par l’agence congolaise de l’environnement et en plus il y a un comité de pilotage. Les environnementalistes sont-là pour prévenir les effets néfastes et en revanche avec une vue pour aller de l’avant. Ces études ont été approuvées et acceptées parce qu’elles ont été défendues, selon les règles de l’art. Et dans ces études, on montre très bien que les effets bénéfiques seront plus grands que ce que les autres sont en train de dire ». Lire aussi: Haut-Lomami : la société civile s’oppose à l’érection d’un barrage hydroélectrique sur la rivière Lufira dans le parc de l’Upemba

Avec Radio Okapi.net

Leave a Reply

Your email address will not be published.