Assemblée nationale RDC

Les députés congolais ont prolongé jeudi pour la 8ème fois et apparemment sans se poser des questions, l’état de siège dans les deux provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Cela fait désormais quatre mois jour pour jour que ces deux provinces de l’est ont été placées sous administration d’exception avec des Gouverneurs militaires à leurs têtes, officiellement pour éradiquer les groupes armés locaux et étrangers qui y sèment la mort et la désolation depuis plus de 10 ans.

La coalition majoritaire de l’union sacrée a pris l’habitude depuis la proclamation de l’état de siège par le Président Félix Tshisekedi, de le reconduire de manière mécanique, passant presque outre les voix de plus en plus nombreuses qui exigent une évaluation sérieuse et urgente de cet état d’exception qui, a en croire certains acteurs et leaders d’opinion de ces contrées, semble loin d’avoir amélioré la situation sécuritaire des populations de la région.

Selon des sources croisées de la société civile locale et des agences humanitaires, près de 900 civils ont été massacrés depuis l’instauration de l’état de siège, sans compter d’autres désolations comme les incendies des villages entiers qui ont causé des millions de nouveaux déplacés. Lire aussi: RDC : 7ème prolongation de l’état de siège

Leave a Reply

Your email address will not be published.