Véhicule Caritas RDC

Trois présumés auteurs de l’attaque du convoi de Charitas avec la paie des enseignants du territoire de Punia (Maniema), ont été arrêtés, selon le commissaire provincial de la Police, le colonel Raymond Amisi.

« C’est depuis le 9 septembre vers 17 heures que le convoi d’argent de paie des enseignants de Punia a été l’objet d’attaque au niveau de Kipakata à 60 kilomètres de Kailo. Au cours de cette attaque, un policier qui a été abattu, l’argent emporté, l’arme du policier abattu emportée également. (…) il y a trois parmi les présumés auteurs de ce coup qui sont déjà aux arrêts. Pour le moment ils ont été transférés du lieu du crime jusqu’à Kindu. Le dernier est arrivé hier (mardi) soir et les enquêtes se poursuivent ». 

Ces trois prévenus ont été arrêtés grâce à la collaboration de la population locale, selon le colonel Amisi. Il demande à « cette population de continuer à collaborer davantage avec leur police afin de mettre la main sur d’autres criminels qui sont encore en liberté ».

Selon la même source, toutes les batteries sont mises en marche afin de traquer jusqu’à leurs derniers retranchements tous les autres malfrats qui courent encore.

Dimanche 12 septembre, le député provincial Gaspard Kalukula a appelé la justice à faire son travail de façon équitable pour que les enseignants de Punia, soient remis dans leurs droits. Il a fait cette intervention à la suite du braquage de plus de 292 millions des francs congolais (147 373 USD) destinés à la paie des enseignants du territoire de Punia. Lire aussi: Maniema : un convoi de Caritas braqué avec 147 373 USD de salaires des enseignants de Punia

Leave a Reply

Your email address will not be published.