Véhicule Caritas RDC

Les enseignants de Punia, dans la province du Maniema ne verront pas de sitôt leurs salaires. En effet, le convoi de Caritas qui transportait l’enveloppe de leurs salaires, évaluée à plus de 292 millions des Francs congolais (147 373 USD) a été braqué par des coupeurs de route, et un policier escortant le convoi a été tué par balle, tandis qu’un autre est porté disparu depuis le braquage survenu le jeudi 9 septembre dernier

En réaction,le député provincial Gaspard Kalukula Lutaka exhorte la justice à faire son travail correctement afin que les enseignants de Punia, victimes de ce braquage, soient remis dans leurs droits :

« Nous demandons à la justice d’être juste, équitable, impartiale pour que les enseignants soient rétablis dans leurs droits. Nous connaissons la manière dont notre justice fonctionne. Nous allons poursuivre ces braqueurs jusqu’au bout pour que la justice soit équitablement rendue ».

L’élu de cette circonscription électorale demande au gouverneur de province d’activer ses services afin que ces 1 600 enseignants environs soient rétablis dans leurs droits :

« Ce n’est pas pour la première fois que les enseignants de Punia connaissent cette situation. En 2017, l’enveloppe salariale de ces enseignants a été emportée par des bandits armés, des coupeurs des routes. Jusqu’aujourd’hui, il y a des personnes qui croupissent en prison. Il n’y a jamais eu des solutions en termes de récupération de cet argent ». Lire aussi: Maniema : Grossesses et mariages prématurés réduisent la participation des filles à l’EXETAT

Lire :  84 300 déplacés errent dans les Bas-Uélé, Haut-Uélé, Ituri et Tshopo, selon un rapport de OCHA

Leave a Reply

Your email address will not be published.