Déplacés internes RDC

C’est un exode massif qui s’observe dans les villages de Makungwe, Kilau, Muthindiro, Vulambo et Isonga, après l’attaque des rebelles ADF menée la nuit du dimanche 12 au lundi 13 septembre dans le territoire de Beni, au Nord-Kivu.

En effet, les rebelles Ougandais d’Allied Democratic Forces (ADF) ont signé cette nuit-là une nouvelle incursion dans l’agglomération de Kyakolwa dans la chefferie de Bashu.

C’est le député provincial Saidi Balikwisha qui a livré l’information, précisant que 3 personnes ont péri au cours de cette nouvelle attaque sanglante. Un blessé grave avait aussi été enregistré lors de ces violences. À la suite de cette situation, plusieurs habitants vident cette agglomération de même que celles des entités environnantes.

« Nous assistons à un déploiement des éléments FARDC dans cette partie du territoire, mais les civils vident les localités Makungwe, Kilau, Muthindiro, Vulambo et Isonga. Ils ont peur qu’ils subissent le même sort que les autres », a-t-il fait savoir.

Notre source condamne cette attaque et appelle la population à ne pas perdre espoir.

Il faut rappeler que la chefferie de Bashu a été la cible des violences des rebelles depuis le mois d’août dernier. Lire aussi: Beni : 4 morts et 3 blessés dans une nouvelle incursion ADF à Kisumu et Kitimba

Azarias Mokonzi/Beni

Leave a Reply

Your email address will not be published.