Dadju

Le chanteur congolais résidant en France, Dadju Djuna Nsungula, qui séjourne actuellement à Kinshasa, va se produire samedi 11 septembre au Shark Club, dans la commune de la Gombe, a exprimé toute sa joie d’être au pays de ses ancêtres lors d’une émission de musique sur radio okapi :

« Je suis toujours bien accueillie ici, je me sens chez moi ici, c’est toujours une bonne énergie des bons vibes, ça fait plaisir de revoir la famille ici. Pour préparer le concert de samedi, on travaille, on fait des grosses répétitions, on va faire le tour de la ville, on va essayer d’aller voir un maximum de personnes parce que ça fait des années que je n’ai pas pu rester ici, je n’ai pas eu de concert ici, donc j’ai envie de faire de ce concert, de ce show une soirée spéciale“.

Dadju dans l’avion pour Kinshasa en compagnie de sa mère et de son manager

Le fils de Djuna Djanana, qui conquiert le cœur des dames avec chacune de ses chansons avoue que chaque homme a une femme qui lui est très importante « on dit que derrière un grand homme se cache une femme. Moi, j’ai été élevé par une grande femme qui est ma mère donc j’ai toujours eu ce respect pour les femmes, c’est normal pour moi de l’exprimer en musique ».

Ambassadeur de la musique africaine en France

Ambassadeur de la musique africaine en France, Dadju affirme que « la musique africaine est en train d’exploser dans le monde entier donc c’est bien aussi d’être une des personnes qui amènent mes origines en avant en occident ». Le Prince Dadj comme l’appellent ses potes se dit très ouvert pour des collaborations en musique : « j’en ai fait des collaboration que ce soit même en soutien, je suis assez attentif sur ce qui se passe au Congo. J’essaie de donner de la force à tout le monde, pour le featuring, c’est toujours au feeling, quand je rencontre quelqu’un on se voit on s’entend bien on fait un feat, je ne sais pas à l’avance, je ne prévois pas à l’avance, mais je ne suis jamais fermé et surtout avec le congolais ».

Lire :  Ilunga Makabu, champion WBC, défendra son titre en novembre à Kinshasa

Parlant de son concert qui n’a pas eu lieu à Goma, l’artiste précise que c’est à cause du Covid : « c’est juste à cause du Covid. Ça fait maintenant 2 ans que j’avais un concert aussi au Sénégal qui a été annulé, j’avais un concert au Togo qui a été annulé, c’est tout simplement le covid qui ne nous a pas permis de voyager, qui a fait que le concert n’est pas annulé, il est juste reporté malheureusement. Le concert de Goma ce n’est pas une chose qu’on peut décider comme ça. Même en France, j’ai dû décaler 3, 4 fois, c’est pas moi qui décide, moi si on me permet de chanter, je viens chanter. Je n’ai pas besoin de faire des fausses promesses. Quand tout sera bon et qu’on autorisera à voyager, à venir chanter je viendrai et je chanterai. Ça, c’est une promesse. »

Ramener du bonheur et de la chaleur chez les gens, le temps d’une chanson

Avant le concert du samedi 11 septembre au Shark Club à Kinshasa, Dadju déclare : « J’essaye de ramener un peu de bonheur, un peu de chaleur à chaque fois chez les gens, j’essaie à travers mes musiques de passer des messages assez positifs pour essayer d’être là, même si je ne suis pas là physiquement. Au moins être là dans les oreilles de tout le monde et que chacun puisse penser à autre chose le temps d’une chanson »

Leave a Reply

Your email address will not be published.