Victimes des attaques ADF au Ruwenzori

Les rebelles ougandais ADF continuent de faire parler d’eux dans le territoire d’Irumu. En effet, après l’attaque de Luna-Samboko vendredi dernier ayant fait 18 morts, 12 autres corps de civils ont été découverts et le bilan passe de 18 à 30 morts. D’après Christophe Munyanderu coordinateur de l’ONG-DH Convention pour le Respect des Droits Humains (CRDH), ces corps ont été découverts après une fouille menée par les volontaires.

« Le bilan s’est alourdi et le bilan passe de 18 à 30 morts après découverte d’autres corps, c’est toujours un bilan provisoire car plusieurs civils étaient dans leurs champs et la fouille contenue. Il y a des volontaires qui s’adonnent à ce travail-là », a-t-il fait savoir.

Notre source regrette que malgré la présence des éléments des forces de sécurité à Luna, les vies humaines continuent à être fauchées. Elle précise au même moment que dans certains endroits il n’y a pas la présence des FARDC, ce qui facilite à l’ennemi d’imposer sa loi à la population civile.

Il faut rappeler que le territoire d’Irumu fait face à une recrudescence de l’insécurité caractérisée par les tueries des civils, enlèvements et autres formes d’insécurité. Lire aussi: RDC : les ADF incendient une dizaine de véhicules après l’attaque d’un convoi sécurisé

Azarias Mokonzi/Beni

Leave a Reply

Your email address will not be published.