Augustin Matata Ponyo, sénateur

Le Sénateur et ancien Premier ministre Augustin Matata Ponyo a été lavé de toutes les charges qui pesaient sur lui dans l’affaire de l’indemnisation des victimes de la zaïrianisation, et a recouvré sa pleine liberté, ont annoncé plusieurs sources mercredi soir à Kinshasa.

Placé en détention provisoire mardi soir par le Procureur général près la Cour constitutionnelle, et assigné à résidence, l’ancien Premier ministre retrouve ainsi sa totale liberté d’action et de mouvement.

Des sources proches déclarent que le dossier était vide et mal ficelé par l’accusation. On se souviendra que cette affaire d’indemnisation des commerçants étrangers dépouillés par la décision de nationaliser leurs biens par le régime Mobutu en 1973-1974 avait été traité sous le contrôle du Fonds monétaire international (FMI) lorsque la RDC aspirait à bénéficier du statut de Pays pauvre très endetté.

D’aucuns déplorent la précipitation qui a caractérisé la décision de justice qui a abouti à l’assignation à résidence du Sénateur Augustin Matata Ponyo et à l’arrestation du Directeur général de l’ODEP, ainsi que l’opprobre qui est jeté injustement sur leur honneur. Lire aussi: Placé sous mandat d’arrêt, Matata Ponyo ne sera pas arrêté(avocats)

Lire :  Le quatuor de l'opposition accepte le report de son meeting populaire au 24 juin