Cardinal Ambongo

L’archevêque Métropolitain de Kinshasa, Cardinal Fridolin Ambongo Besungu, a condamné la proposition de loi relative à la nationalité congolaise conçue par Noël Tshiani et déposée à l’Assemblée nationale par le député Pitshou Nsingi Pululu, pendant l’homélie à l’occasion de la prise de possession canonique du Siège de Lubumbashi par Mgr Fulgence MUTEBA et l’imposition du Pallium, samedi 10 juillet, à Lubumbashi.

« C’est pour moi l’occasion, au nom de l’Episcopat et du peuple congolais, de stigmatiser le dangereux projet de loi sur la « congolité » qui ne promeut point la cohésion nationale tant souhaitée. Ce projet de loi, au lieu d’unir le peuple de Dieu dans une seule famille, elle apparait comme un instrument de l’exclusion et de la division », a indiqué le Cardinal Fridolin Ambongo.

Le cardinal invite tous les Congolais à rester extrêmement vigilants :

« Avec le nouvel archevêque, je vous exhorte à résister aux discours de haine et aux initiatives qui excluent et divisent le peuple de Dieu, renforçant ainsi la méfiance entre les communautés. Encouragez plutôt le sentiment et le bonheur de vivre ensemble ».

Pour rappel, le député national Pitshou Nsingi Pululu a déposé, jeudi 8 juillet, à l’Assemblée nationale, la proposition de loi de Noël Tshiani [son auteur] relative à la nationalité congolaise.

Cette loi est pour l’irrévocabilité de la nationalité congolaise et restreint l’accès aux fonctions régaliennes, comme « président de la République », exclusivement réservées pour les Congolais de père et mère. Lire aussi: En réaction à la proposition de loi Tshiani, Ensemble de Katumbi menace de rompre avec l’USN

Lire :  Le Premier ministre se plie à sa déchéance

Leave a Reply

Your email address will not be published.