Inexistants sur le terrain, les Léopards sauvent la face contre le Mali (1-1)

Tous ceux qui ont eu le courage de suivre la rencontre jusqu’au bout, sont unanimes : pour leur 2ème rencontre de préparation face au Mali, les Léopards de la Rdc n’ont montré aucune volonté de jouer au ballon. Mieux, ils ont montré tous les indices d’une équipe qui voulait se prendre une déculottée.

Face à une équipe malienne qui avait pris possession du ballon dès l’entame du match, les fauves congolais ont au contraire affiché un spectacle désolant, avec une défense constipée, totalement arc-boutée dans ses 15 mètres, un milieu transparent, et une attaque en dilettante. Pas étonnant dès lors que l’équipe congolaise ait encaissé un but à la 4ème minute de la rencontre par un tir du virevoltant malien Khalifa Coulibaly.

Pour assister à un semblant de football côté congolais, il a fallu attendre le retour des citrons, avec les entrées de Fabrice Ngoma, Mukoko Amale, Chadrak Akolo, Moutoussamy et le remplacement en pointe de Walter Bwalya, invisible jusque-là, par Bolingi Mpangi qui se trouvait totalement perdu dans l’aile.

Course derrière le ballon

En dépit de ces changements qui ont apporté un peu de couleurs aux congolais, les Léopards ont passé leur temps à courir derrière le ballon, et à subir les assauts répétés des maliens contre le gardien congolais, Joël Kiassumba, impérial dans ses perches. Rien d’étonnant qu’il ait été l’homme du match côté Léopards, avec le tout aussi excellent Marcel Tisserrand.

Le sélectionneur congolais Hector Cuyper avait prévenu qu’une défaite ou une victoire n’avait pas d’importance à ce stade, sauf qu’une deuxième défaite d’affilée après celle contre la Tunisie, aurait commencé à faire jaser dans les chaumières au pays. Surement que personne à ce stade, ne serait prêt à lui jeter la pierre, mais pour sa propre tranquillité d’esprit, il aurait intérêt à vite se ressaisir, pour présenter au public congolais, un football un peu plus attrayant. Lire aussi: Les Léopards trébuchent face à la Tunisie (0-1)

Lire :  Les Ambassades étrangères désertent Kinshasa, au profit des capitales voisines

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.