case brûlée à Tshikapa, Kasai

À la suite des affrontements du lundi 29 mars entre les communautés locales, 13 personnes ont été tuées à la machette ce mardi 30 mars dans la localité de Bakuakenge , limitrophe entre la province du Kasaï et celle du Kasaï Central. 

Selon le ministre de la Santé du Kasaï présent devant les dépouilles des victimes à Bakuakenge qui a donné l’information, la population est dans la brousse. 

Machette
Machette

Je suis devant treize corps des Kuba, tous décapités à la machette, la résidence du sénateur Evariste Boshab a été incendiée en plus de 100 autres cases“, a déclaré Ferdinand Mposhamba, ministre provincial de la Santé avant d’ajouter : 

La cité est déserte à partir de Bakuakenge à Tete Kalamba. Près de 20.000 personnes sont en brousse, 9 autres grièvement blessées dont 4 dans un état très critique à l’hôpital de Kakenge. Le centre de santé a été pillé et deux moulins incendiés”, a précisé l’autorité sanitaire qui renseigne que l’unité de l’armée dans la zone est débordée. 

Beaucoup de personnes étant portées disparues lors de ces affrontements, Ferdinand Mposhamba craint qu’un bilan plus élevé des morts puisse être enregistré. 

Selon l’information venue dudit milieu, la tension montée à Bakuakenge dimanche dernier à la suite d’une mésentente entre un homme de tribu Kuba qui vivait en union libre avec une femme lubaphone, au sujet d’une assistance en cash du Programme alimentaire mondial (PAM) aux sinistrés du mois d’août 2020. 

Gel Boumbe 

Lire :  Kasaï central : Le directeur provincial de la SONAS réfléchit sur le monopole dans les assurances