Kalev Mutond contraint de comparaître ce mardi 9 mars à la Cour d’appel de Gombe

L’ancien Administrateur Général de l’Agence Nationale des Renseignements (ANR), Kalev Mutond, est de nouveau convoqué par la justice congolaise. Il lui est demandé de se présenter ce mardi 9 mars 2021 à 10h au parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe.

C’est pour répondre aux « faits infractionnels lui imputés » que Kalev Mutond est convoqué. A défaut de se présenter pour cette deuxième convocation, l’Avocat général prévient « qu’il lui sera contraint conformément à la loi ».

Les plaintes se sont multipliées ces derniers temps contre lui. Il a d’abord été prié de se présenter le jeudi 18 février 2021 à 10h, toujours au parquet général de la Gombe. Contre l’attente de la justice, il n’a pas répondu à l’appel.  Trois plaintes au total ont été déposées contre lui pour « tentative d’assassinat, enlèvement, tortures et arrestation arbitraires ».

Protégé par la loi?

Kalev Mutond avait indiqué, lors de sa sortie médiatique sur Radio Okapi que l’ANR est un service d’Etat qui fonctionne sur base des textes et que ses agents doivent être protégés : « La loi dit que l’agent de l’ANR a droit à une protection spéciale. Une protection spéciale de son identité, de sa personne et de ses biens. Il est protégé dans l’exercice de ses fonctions, il se conforme aux lois et aux règlements du pays », avait-il déclaré.

Au sujet des faits lui reprochés dans l’exercice de ses fonctions, Kalev Mutond avait souligné en réaction qu’il ne devrait rendre des comptes qu’à Félix Tshisekedi, Président de la République. Il annonçait alors être prêt à répondre devant la justice pour des faits commis par l’individu Kalev plutôt que par l’Administrateur Général de l’ANR.

Lire :  Le coordonnateur de l’APLC convoqué au Parquet général près la cour d’Appel de Kinshasa Gombe

Dans un État de droit, chaque service est sensé faire son travail conformément aux prescrits de la loi et non des fonctions. Lire aussi: Interpellation de Kalev : la peur gagne le camp kabila

Gel Boumbe

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.