Beni: une ex-otage ADF relâchée à Eringeti révèle l’existence de nombreux campements rebelles dans la forêt

Une femme, ex-otage des rebelles ougandais d’Allied Democratic Forces (ADF) a été relâchée vendredi 5 mars dans la soirée, dans l’agglomération d’Eringeti, dans le territoire de Beni (Nord-Kivu).

A en croire nos sources dans la région, la rescapée a été relâchée avec son bébé de 3 ans sans aucune condition. Elle indique avoir été accompagnée par ces rebelles jusque dans les environs de Eringeti.

Elle indique en effet avoir été prise en otage le 14 février, à Ndalya dans la province de l’Ituri.

Selon elle, les ADF justifient leurs attaques par la récupération de certaines agglomérations dont Mambelenga, Automabere en Ituri et tant d’autres localisées dans la province du Nord-Kivu. Elle a ajouté que les ADF ont implanté plusieurs campements dans la forêt, question de mener une guerre d’occupation.

Il faut signaler que c’est la énième fois que les rebelles ADF libèrent des otages de manière volontaire et selon leur conviction. Lire aussi: Ituri :une vingtaine d’otages relâchés par les ADF à Ndalya

Azarias Mokonzi/Beni

Lire :  Beni : L'armée découvre un camp d'entraînement des ADF dans le parc des Virunga

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.