Assassinat du diplomate italien: les FDLR démentent toute implication

Les Forces Démocratiques pour la Libération du Rwanda(FDLR), ont démenti lundi soir dans un tweet, toute implication dans l’embuscade meurtrier qui a coûté la vie le même jour à trois personnes, dont l’Ambassadeur de l’Italie en Rdc Luca Attanasio.

« Nos forces sont positionnées loin de l’endroit du drame », ont twitté les Fdlr, accusées par le ministère congolais de l’Intérieur d’être derrière cette embuscade.

De son côté, le Programme Alimentaire Mondial(PAM), compte exiger des comptes à l’Etat congolais, sur les circonstances qui ont entouré l’attaque de son convoi lundi au Nord-Kivu, causant la mort de 3 personnes, dont l’Ambassadeur de l’Italie Luca Attanasio et de son garde du corps Vittorio Lacovacci.

Convoi PAM attaqué près de Goma
Convoi du PAM attaqué près de Goma

« Le PAM collaborera avec les autorités nationales pour déterminer les détails de l’attaque qui s’est produite sur une route, qui auparavant avait été autorisée à voyager sans escorte de sécurité », indique cet organisme des Nations-Unies dans un tweet lundi.

Au PAM, on s’interroge sur la survenue de cet embuscade meurtrière, alors que les services de sécurité congolais avaient assuré du niveau de sécurité orange sur ce tronçon, et donc, qu’on pouvait y circuler en convoi d’au moins deux véhicules, sans escorte. Pour rappel, le Gouverneur de province du Nord-Kivu Carly Kasivita Nzanzu et le Commissaire provincial de la même province, avaient affirmé qu’ils ignoraient la présence du diplomate italien dans leur juridiction.

Félix Tshisekedi “consterné”

En revanche, à la présidence de la République à Kinshasa, un comité de crise, présidé par le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi s’est réuni ce lundi 22 février à la cité de l’UA afin d’examiner le rapport du gouverneur du Nord-Kivu Carly Nzanzu Kasivita à la suite du drame survenu non loin de Goma. Il a été décidé notamment de l’envoi d’une équipe de la Présidence de la République à Goma afin d’accompagner les enquêtes sur l’attaque meurtrière.

Lire :  Le Palu (aile Mayobo) rejoint l'Union sacrée de Félix Tshisekedi

« L’envoi d’une équipe de la Présidence à Goma, ce Mardi, en vue d’accompagner les enquêtes en cours et rendre compte, régulièrement, au chef de l’État, un émissaire du Président de la République va se rendre demain mardi 23 février 2021, pour apporter la lettre personnelle au Président du Conseil Italien » rapporte la presse présidentielle.

Dans un message publié sur le compte Twitter de la présidence de la République, Félix Tshisekedi s’est dit consterné par l’assassinat du diplomate italien, Luca Attanasio.

Il condamne avec la plus grande fermeté cette attaque terroriste et en sa qualité de garant de la nation, il a instruit, toutes affaires cessantes, les services compétents pour que la lumière soit faite sur ces crimes odieux dans les meilleurs délais et que leurs auteurs soient identifiés et traduits devant la justice.

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.