Assassinat du diplomate italien: les FDLR se disent prêtes à témoigner

Les FDLR sont prêtes à présenter leurs témoignages devant toute commission d’enquête congolaise ou italienne, à condition que leur soit accordées des garanties sécuritaires, a indiqué mercredi Cure Ngoma, porte-parole de ce groupe armé rwandais.

Au cours d’une intervention radiophonique, le porte-parole a réitéré le démenti des FDLR sur toute implication de son mouvement dans l’embuscade qui a coûté la vie à l’Ambassadeur d’Italie en RDC Luca Attanasio, accusant une nouvelle fois l’Armée congolaise et les forces de défense rwandaise d’être pour quelque chose dans ce drame. Lire aussi: Assassinat du diplomate italien: les FDLR démentent toute implication

Dans l’entre-temps, le Programme alimentaire mondial, PAM, a actualisé son rapport sur le déroulement de l’embuscade qui a coûté la vie à l’ambassadeur Attanasio et ses compagnons d’infortune.

Actualisation des informations par le PAM

Selon le PAM, « L’incident de sécurité a impliqué un groupe de sept personnes, voyageant dans deux véhicules du Programme alimentaire mondial (PAM), sur la route de Goma à Rutshuru, dans l’Est de la République Démocratique du Congo, où il était prévu de visiter un programme d’alimentation scolaire du PAM.

Le groupe était composé de cinq employés du Programme alimentaire mondial, qui accompagnaient l’ambassadeur d’Italie en RDC et son agent de sécurité.

Le groupe a quitté Goma vers 9H00, heure locale.

Vers 10H15, heure locale, les deux véhicules ont été arrêtés par un groupe armé, et tous les passagers ont été contraints de sortir des véhicules. Le chauffeur du PAM conduisant l’un des deux véhicules, Mustapha Milambo, a été tué à ce moment-là.

Les six autres passagers ont ensuite été contraints de rentrer dans la brousse environnante sous la menace d’une arme à feu, où il y a eu un échange de tirs.

Lors de l’échange de tirs, l’ambassadeur d’Italie, Luca Attanasio et son agent de sécurité, Vittorio Lacovacci, ont été mortellement blessés et sont décédés par la suite.

Les quatre autres passagers du groupe – tous employés du PAM – sont en sécurité et pris en charge. Il s’agit du directeur adjoint du PAM en RDC, Rocco Leone, de l’assistant du programme d’alimentation scolaire du PAM, Fidele Zabandora, de l’agent de sécurité du PAM, Mansour Rwagaza et du chauffeur du PAM, Claude Mukata.

Le Département de la sûreté et de la sécurité des Nations Unies (UNDSS) procédera à un examen détaillé de l’incident. »

Lire :  Urgent-RDC : L'ambassadeur d'Italie en RDC est décédé après l'attaque d'un convoi du PAM près de Goma

Il est clair que plusieurs zones d’ombre existent dans cette embuscade macabre, et des enquêtes plus poussées devraient éclairer l’opinion.

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.