Marie Tumba Nzeza

La ministre d’Etat aux Affaires étrangères, Marie Tumba Nzeza, est arrivée à Addis-Abeba jeudi 4 février où elle a été accueillie par le vice-ministre éthiopien des Affaires étrangères et l’ambassadeur Ngandu, représentant de la RDC en Ethiopie. Lire aussi: Félix Tshisekedi prend officiellement la présidence de l’UA samedi 6 février

Elle a précédé le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui va prendre la présidence de l’Union Africaine samedi 6 février.

La ministre des Affaires Etrangères Marie Tumba Nzeza à Addis-Abeba

Mais, à cause de la pandémie de la Covid-19, seules deux délégations vont faire le déplacement au siège de cette organisation intergouvernementale . Il s’agit celle de l’Afrique du Sud, conduite par Cyril Ramaphosa, président en exercice, et celle de la Rdc avec le Président entrant, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Sommet hybride de passation de pouvoir

Ce sera donc un Sommet hybride, car les autres chefs d’État des pays membres suivront la cérémonie de passation du pouvoir par vidéoconférence.

Pendant une année, Kinshasa deviendra la capitale africaine et plusieurs réunions s’y tiendront sous la coordination du Président en exercice.

Rappelons que le Président congolais avait déjà été élu par ses pairs lors du sommet de février 2020, qui l’a conduit à exercer pendant une année les fonctions de Vice-président de l’UA.

54 ans plus tard…

Ainsi donc, 54 ans plus tard,  à la suite du défunt Maréchal Mobutu en 1967, la Rdc va assumer, pour la deuxième fois, la présidence de l’Union Africaine, après 54 ans. En effet, le 4e Sommet de la défunte Organisation de l’Unité Africaine (OUA) avait été organisé à Kinshasa du 11 au 14 septembre 1967 à la Cité de l’UA construite pour la circonstance.

Lire :  RDC-Rwanda : signature à Goma de trois accords sur la protection des investissements et l’exploitation de l’Or

Les objectifs poursuivis par l’UA sont : – ôter le continent des vestiges restant de la colonisation et de l’apartheid, – promouvoir l’unité et la solidarité entre les États Africains , – coordonner et intensifier la coopération pour le développement de sauvegarder la souveraineté et l’intégrité territoriale, – création d’une banque centrale de développement.

La raison fondamentale ayant milité à la mutation de l’OUA à l’UA était clarifiée en Juillet 1999, lors du sommet extraordinaire de Syrte. L’OUA avait décidé d’établir une nouvelle organisation appelée à la remplacer. L’UA lancée officiellement au Sommet de Durban (Afrique du Sud) en 2002, sera le fer de lance chargé d’accélérer et approfondir le processus d’intégration économique et politique sur le continent. Ce fut le 25 mai 2013.

Leave a Reply

Your email address will not be published.