Le groupe armé Léopard prêt à mettre fin aux hostilités dans le Nord-Kivu

Les miliciens Mai-mai du groupe Léopard ont décidé de mettre fin aux hostilités dans le territoire de Lubero au Nord-Kivu, dans une déclaration rendue publique ce lundi 25 Janvier dans leur maquis de Kaviniro dans le territoire de Lubero. Lire aussi: Sud-Kivu: Affrontements des groupes armés dans le territoire de Fizi

Dans cette déclaration, ces miliciens acceptent de se désarmer et réintégrer la société « le groupe armé Léopard œuvrant dans le territoire de Lubero, ayant combattu pour l’intégrité du territoire en RDC, pendant plusieurs années, ayant été sensibilisé sur la nouvelle vision du chef de l’État à propos du DDR qui se veut être communautaire, d’être désarmés non pour l’intégration dans l’armée, mais pour regagner la vie civile, et accepter de remettre toutes nos armes à la Monusco qui représente la communauté internationale » a fait savoir le général autoproclamé Kasereka Jacques Kalondera.

Cependant, ces rebelles conditionnent leur départ de la brousse par la présence du gouverneur de la province qui procédera à l’organisation d’un désarmement public dans un délai de trois jours « d’appeler le gouverneur du Nord-Kivu, son excellence Nzanzu Kasivita Carly de procéder à l’organisation d’un désarmement public dans le délai de 3 jours, demandons aussi à la SIAP qui nous a sensibilisé de nous faciliter la réintégration et la réinsertion au sein de nos communautés respectives », recommande-t-il.

Il faut signaler que cette déclaration intervient après un long processus de sensibilisation fait par la CIAP-DDRC.

Azarias Mokonzi/Beni

Lire :  Tanganyika : déploiement des FARDC le long de la frontière Zambienne

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.