Deux ans de Félix Tshisekedi : un bilan de l’inaction (Me Ghislain Syauswa)

Le chef de l’État congolais Félix Antoine Tshisekedi a totalisé deux ans au pouvoir, le 24 janvier 2021. Cependant plusieurs acteurs politiques commentent différemment le bilan de la gestion de Félix Tshisekedi.

Si pour l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) le bilan du président de la République est assez positif, pour Ensemble pour la République par exemple, le bilan des deux ans du chef de l’État est très mitigé.

Selon Maître Ghislain Syauswa, depuis son avènement à la tête du pays, Félix Tshisekedi « n’a fait qu’imiter Kabila dans sa manière de gestion, donc une continuité de la Kabilie ».

Me Ghislain Syauswa

Revenant sur le plan politique, cet acteur politique estime que le régime Tshisekedi a instauré une instabilité politique d’où on a des difficultés de savoir qui fait quoi dans le pays, d’où un imbroglio « vous voyez aujourd’hui que sur le plan politique il y a une instabilité, on ne sait qui fait quoi et qui est à la hauteur de faire quoi dans le pays, il n’y a rien qu’on peut présenter comme bilan avec les deux ans de Félix », fait-il savoir.

Un bilan de l’inaction

Il ajoute aussi que dans d’autres secteurs aussi comme, le secteur économique, éducationnel, le chef de l’État n’a pas été performant, et de s’interroger « pourquoi ils ont passé autant de lutte dans l’opposition en train de vilipender monsieur Kabila alors que dans la manière de gérer c’est Kabila qui est leur modèle ? ».

Il salue par ailleurs la sincérité du président de la République pour avoir reconnu son échec. Raison pour laquelle il l’appelle à améliorer sa gestion pour laisser le peuple témoigner de son action « moi je pense que ça semble être difficile pour établir un bilan de l’inaction, heureusement le chef de l’État lui-même avait reconnu son échec, voilà d’ailleurs pourquoi nous aimons sa sincérité, parce qu’il a reconnu que pendant les deux ans il n’a rien fait, on analyse le bilan sur base des facteurs sectoriels.

En tout cas dans ces deux ans, rien n’a été fait surtout sur le plan sécuritaire, où rien n’a en tout cas été fait, nous continuons d’ailleurs à enregistrer les morts chaque jour contrairement à l’époque de Kabila.

Sur le plan économique c’est là que ça pose encore une fois problème, puisqu’au jour d’aujourd’hui pendant ces deux ans, nous n’avons jamais assisté à un équilibre budgétaire, donc jusque-là nous ne savons pas pendant ces deux ans, quel est le budget normal de Monsieur Félix, il y a toujours des tâtonnements par rapport au taux, depuis son avènement à la tête du pays il n’existe plus de taux. Voilà pourquoi nous essayons de l’ interpeller pour qu’il puisse n’est-ce-pas améliorer sa gestion, car il sera seul responsable devant le peuple congolais », a-t-il indiqué.

Lire :  Les problèmes socioéconomiques du Haut-Lomami évoqués à la Primature

Azarias Mokonzi/Beni

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.