Haut-Katanga : tension à Kasumbalesa après l’interpellation d’un membre de l’UDPS

Une vive tension s’est observée ce lundi 18 janvier à Kasumbalesa dans le Haut-Katanga à la suite de l’interpellation de Tshiswaka, un membre de l’UDPS. Lire aussi: Affaires Kasumbalesa et milice à Kingabwa, le FCC accuse l’UDPS de porter atteinte à la démocratie

Des partisans se réclamant de ce parti politique ont envahi les rues de Kasumablesa pour exiger la libération de Tshiswaka, un meneur de l’UDPS base Bilanga qui était accusé de percevoir des taxes illégales à la frontière de Kasumbalesa.

Longtemps recherché par les services de sécurité, il a été arrêté ce lundi aux petites heures du matin et acheminé à Lubumbashi.

A Kasumbalesa, des barricades ont été érigées à certains endroits et des pneus brulés sur la voie publique, ce qui a poussé La police à se déployer pour rétablir l’ordre.

Pour rappel, les gouverneurs des provinces du Lualaba, du Tanganyika et du Haut Katanga avaient demandé au gouvernement de la république de prendre en charge la situation qui prévalait à Kasumbalesa. Ils dénonçaient le fait que plusieurs individus s’étaient substitués aux services de l’Etat, prélevant la taxe et favorisant la contrebande communément appelé Bilanga à la frontière de Kasumbalesa.

Les militaires et policiers avaient été déployés le 25 août 2020 au poste frontalier de Kasumbalesa pour rétablir l’ordre notamment dans la zone appelée Bilanga où était observé un commerce illicite entre la RDC et la Zambie.

Lire :  Les restes de Patrice Lumumba reposeront sous l'échangeur de Limete

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.