RDC : Joseph Kabila est arrivé à Kolwezi

Joseph Kabila, l’ex-président de la République Démocratique du Congo est arrivé à Kolwezi, chef-lieu de la province du Lualaba où il était attendu ce vendredi 11 décembre, au lendemain de la destitution à l’Assemblée nationale de l’un des pilliers de sa famille politique. Lire aussi: Joseph Kabila empêché de se rendre à Lubumbashi

Il a été accueilli à l’aéroport de Kolwezi par le gouverneur Richard Muyej Mangez Mans, le ministre national de l’Aménagement du Territoire, des militants de son parti, le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), ainsi que ceux de plusieurs autres partis et regroupements membres du Front Commun pour le Congo, FCC.

Joseph Kabila prendra part à un meeting est prévu ce même vendredi à la place de la poste, où il va s’adresser à la population.

Pour rappel, le sénateur à vie Joseph Kabila Kabange était attendu à Kolwezi mercredi 09 décembre dernier, après le voyage avorté de Lubumbashi.

Selon Bouffon Fangana, président du comité d’accueil de Joseph Kabila, à Kolwezi Kabila devait lancer des consultations populaires « nous l’attendons à bras ouverts. Au moment où je vous parle, c’est du feu au Lualaba, en territoire tout le monde veut venir l’accueillir, il va consulter toutes les couches confondues pour qu’on lui dise ce que les populations du Lualaba pensent par rapport aux enjeux de l’heure », a-t-il fait savoir.

De son côté, réagissant sur Twitter, son collaborateur Kikaya Bin Karubi a écrit :  « Le Lualaba est la terre de ses ancêtres. Mafik, la mère de Mzee qui a épousé Taratibu Kabila, le père de JKK était une Ruund de Kapanga Après le Kongo Central, il a choisi de venir voir les siens, dans cette quatrième sortie de l’après alternance. Quoi de mieux pour un week-end ».

Lire :  PPRD : Des sanctions pour indiscipline et haute trahison prévues contre tout cadre désigné à la CENI

On croit savoir que l’ancien président congolais pourra réagir après la déchéance de Jeanine Mabunda, hier à l’Assemblée nationale, suite à l’appel du Président FélixTshisekedi de constituer une nouvelle coalition à l’Assemblée nationale, où le FCC bénéficiait d’une large majorité.

Azarias Mokonzi

Leave a Reply

Your email address will not be published.