Sud-Kivu : vive tension à Kamituga dans le territoire de Mwenga

La tension était vive ce vendredi 27 novembre à Kamituga, dans le territoire de Mwenga, au Sud-Kivu. A la base, la population en colère, les motocycles et les acteurs de la société civile sont descendus dans la rue pour dire non à la dégradation très avancée de la route Bukavu-Mwenga-Kamituga.

Les manifestants disent non au nouveau report annoncé par l’Office des routes dans l’exécution des travaux de réhabilitation de cette en très mauvais état.

Selon le Mwami Kalega Lucien, l’un des habitants de Kamituga c’est depuis plus d’un mois que le gouverneur de la province du Sud-Kivu avait fait le lancement de ces travaux, mais à leur grande surprise l’Office des routes au lieu de commencer les travaux, préfère une fois de plus les reporter sans donner des raisons valables.

Il rajoute que la population n’a plus confiance en cette entreprise vu les habitants de Mwenga souffrent pour acheminer leurs marchandises ou simplement faire un déplacement par la route jusqu’à Bukavu.

Depuis ce matin, une vidéo amateur circule sur la toile montrant des camions embourbés, essayant tant bien que mal d’effectuer le trajet dans ce qui apparait comme la route de l’enfer.

Population excédée

Déjà au mois de février dernier, le Bureau du FONER située dans le Village Bigombe dans le territoire de Mwenga avait été saccagé par la Population qui demandait la réhabilitation de la Route nationale N°2 sur le tronçon Bukavu Kamituga Kitutu. La société civile excédée avait même incité la population a l’incivisme fiscal à Shabunda et Kamituga, « nous allons barrer la route et influencer pour le non-paiement de toute taxe, trop c’est trop »

Lire :  Les deux grands péchés de Mgr Gérard Mulumba à la Maison civile du chef de l’Etat

Actuellement, les véhicules passent une semaine sur une distance de 180Km pour atteindre la ville de Kamituga. La population lance un cri d’alarme aux autorités pour la réhabilitation de cette route.

Signalons que tous nos efforts pour entrer en contact avec le responsable de l’Office des routes au Sud-Kivu ont été vains.

Gloire Ushindi/Bukavu

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.