Nord-Kivu : le chef de guerre Ntabo Ntaberi alias Sheka condamné à perpétuité

Ntabo Ntaberi « Sheka » condamné à perpétuité, la justice a fini par rattraper le chef de guerre qui a meurtri l’est du Congo. En effet, la cour militaire opérationnelle du Nord-Kivu a rendu son dernier verdict dans l’affaire qui oppose le ministère public à Taberi Sheka ancien chef de guerre de la milice Nduma Défense Of Congo, à Goma (Nord-Kivu), lundi 23 novembre.

A la fin des audiences, la cour lui a reconnu coupable des infractions de crime contre l’humanité, crimes de guerre, meurtres et recrutement des enfants soldats dans notamment dans le territoire de Walikale, viol, esclavage sexuel, pillages et tant d’autres crimes.

Ntabo Ntaberi alias Sheka condamné à perpétuité

« S’agissant des infractions de droit commun et des infractions militaires, la cour vous condamne à 15 ans de servitude pénale principale, pour association de malfaiteurs, 15 ans de servitude pénale, pour mouvement insurrectionnel, 20 ans pour assassinat, 20 ans pour tentative d’assassinat et en ce qui concerne le crime de guerre, la cour vous condamne à une peine de servitude pénale à perpétuité pour meurtre. Servitude pénale à perpétuité pour viol, servitude pénale à perpétuité pour esclavage sexuel, servitude pénale à perpétuité pour enrôlement d’enfants de moins de 15 ans, servitude pénale à perpétuité pour pillage et destruction des biens, et servitude pénale à l’intégrité corporelle », a expliqué le Premier président de la cour, le magistrat militaire, le colonel Nsa Obal.

Cependant, la cour l’a aussi condamné au paiement des dommages et intérêts évalués à 50.000 dollars.

En effet, la cour a condamné aussi à 20 ans, 10 ans et 15 ans trois autres co-accusés qui étaient à la barre avec Ntabo Ntaberi « Sheka ».

Lire :  Assemblée nationale: élection reportée après la rencontre Tshisekedi-Mabunda

Il s’agit notamment de Zitonda, et de Lukambo. Pour le prévenu Nzitonda, la cour l’a condamné pour participation à un mouvement insurrectionnel et crime contre l’humanité, le prévenu Lukambo quant à lui, a été reconnu coupable de l’infraction de participation à un mouvement insurrectionnel, la cour l’a aussi condamné à 15 ans pour assassinat.

Cependant la cour a acquitté les prévenus Séraphin alias Lionceau et Ndoole Batechi Jean.

Cet arrêt a été salué par la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation du Congo (Monusco), qui demande à l’officier du Ministère public de bien exécuter cet arrêt.

Signalons que ce procès avait été ouvert en novembre 2018 et a duré pratiquement deux ans.

Alias Sheka est responsable de plusieurs crimes dans le territoire de Walikale et dans d’autres parties du Nord-Kivu.

Azarias Mokonzi/Beni

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.