La FAO a besoin de 155 millions USD pour 21,8 millions de personnes en insécurité alimentaire en RDC

Selon la FAO, il y a actuellement une situation d’insécurité alimentaire aiguë sévère en RDC, où le nombre de personnes frappées par cette crise est passé de 15, 6 millions en 2019 à 21, 8 millions en 2020.

Le Représentant de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) en RDC, Aristide Ongone Obame, a animé une conférence de presse, le mercredi 14 octobre conférence 2020, à l’occasion de la Journée mondiale de l’alimentation célébrée le 16 octobre de chaque année.

Au cours de son face à face avec les chevaliers de la plume, Aristide Ongone a affirmé que le nombre de personnes en situation d’in sécurité alimentaire aigue sévère en RDC est passé de 15,6 millions en 2019 à 21,8 millions en 2020.

Cette situation d’insécurité alimentaire inquiétante nécessite des moyens financiers importants.

A cet effet, la FAO a besoin de 155 millions USD pour accompagner le gouvernement de la RDC dans un programme axé autour de quatre priorités et étendu de 2019 à 2023.

Dans sa première priorité, explique-t-il, est une question de la bonne gouvernance du secteur agricole, pêche et élevage. Il faut que ces secteurs aient la capacité de répondre aux besoins des populations.

Pour la deuxième priorité, poursuit-il, elle consiste au renforcement et au développement de tout ce qu’on appelle les chaînes de valeur, les filières dans les secteurs végétal et animal.

La troisième priorité est basée sur la promotion d’une gestion durable de l’environnement, la protection des ressources naturelles et l’adaptation au changement climatique, dit le haut représentant de FAO, une institution des Nations-unies présente en RDC depuis 1978.

Lire :  Assassinat Ngezayo : le chef de bureau des renseignements militaires 34è RM aux arrêts

Gel Boumbe

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.