Kinshasa : Le PNEC dans la rue pour dénoncer les tueries à l’Est du pays

Le Parti National Pour la Nouvelle Énergie du Congo (PNEC) a été dans les rues de Kinshasa samedi 26 septembre.

Cette manifestation a été organisée dans le but d’exiger le retour de la paix à l’Est de la République démocratique du Congo, menacé par les groupes armés, surtout la partie grand Nord de la province du Nord-Kivu qui vit sous le joug des ADF.

Cette marche a été étouffée dès son début au rond-point Huileries, non loin du stade des Martyrs, par les éléments de la police pour reprendre plus tard après changement de l’itinéraire vers le siège du parti.

Cette situation a été condamnée par le président national de ce parti, Michel Mwika, qui indique avoir saisi le gouverneur de la province deux semaines avant la tenue cette manifestation « il se commet des drames et des actions inqualifiables, nous nous sommes dit que nous devons en faire un problème de la République et exiger la paix », a-t-il fait savoir.

Notre source indique que d’autres actions vont suivre pour décourager l’insécurité et interpeler de nouveau la conscience des autorités du pays sur cette situation de massacres.

Il faut rappeler que ce parti politique est le premier à Kinshasa à avoir dénoncer les crimes odieux à l’Est de la République.

Azarias Mokonzi

Lire :  Fatshi à la conquête des USA

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.