Sud-Kivu :60 groupes armés manifestent le vœu de quitter la brousse

Plus de 60 groupes armés actifs dans la province du Sud-Kivu ont signé un acte d’engagement pour mettre fin aux hostilités dans cette partie de l’Est de la RDC, ce mercredi 16 septembre.

Cette signature est intervenue en présence du Vice-ministre national délégué à la Défense, Sylvain Mutombo.

C’est donc lors de l’évaluation des résultats des rencontres de Murhese une activité organisée par l’ONG Search for Commun Ground que cet acte de paix a été signé.

A l’issue de cette signature, ces groupes ont notamment déposé un cahier de charge au chef de l’État dans lequel ils demandent de rejoindre les forces armées régulières avec leur grade militaire.

Ceux-ci ont en outre signé 6 point de convergence dont « le cesser-le-feu » et tant d’autres.

Ces miliciens qui ont manifesté le vœu de quitter la brousse, ont été ensuite appelés à privilégier la paix, l’unité et la cohésion nationale.

Signalons par ailleurs que plus au Nord, à Beni, les FARDC ont finalement réagi face aux multiples dénonciations des victimes et des forces vives du territoire de Beni pointant un doigt accusateur les éléments des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) d’être auteurs des tracasseries sur plusieurs checks points érigés sur l’axe routier Beni-Eringeti, dans le territoire de Beni (Nord-kivu).

Dans une interview accordée à Infocongo.net, ce mercredi 16 septembre, le lieutenant Antony Mwalushay, porte-parole de l’armée met en garde les auteurs de ces actes de tracasserie.

Toutefois il a promis vérifier ces allégations pour que la hiérarchie militaire prenne des mesures qui s’imposent. Il indique aussi que la responsabilité dans un autre cas est partagée, du fait que les chauffeurs ne s’humilient pas face à certains ordres.

Lire :  Sud-Kivu/Comité de riposte contre le Covid-19 : Denis Mukwege rend le tablier

Azarias Mokonzi/Beni

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.