Vodacom Ligue 1 : le championnat renvoyé au 4 octobre prochain

Le démarrage du championnat d’élite de la Vodacom Ligue 1 prévu le 25 septembre est renvoyé au 4 octobre prochain. C’est un communiqué de presse signé vendredi 11 septembre par Antoine Luzizila Mbala, secrétaire général adjoint de la Commission de gestion de la Ligue nationale de football (LINAFOOT), qui annonce la nouvelle, que l’on entrevoyait déjà à travers les propos du président de la FECOFA, Constant Omari, qui émettait des doutes en rapport avec les travaux de réhabilitation du Stade des Martyrs, qui ont pris du retard.

Lire : La réhabilitation du stade des Martyrs poserait un problème de temps selon Constant Omari

A en croire ce communiqué d’Antoine Luzizila, la décision de reporter la date du début de la compétition répond à la demande exprimée par les sociétaires et traitée au cours de la réunion du jeudi 10 septembre dernier.

Par la même occasion, l’instance organisatrice du championnat d’élite de football de la RDC a annoncé pour bientôt la publication du calendrier des matches.

Par ailleurs, il convient de relever que malgré cette précision sur la nouvelle date du début du championnat, la fermeture du stade des Martyrs par le gestionnaire pour raison des travaux, laisse planer le doute sur le début effectif de cette compétition à Kinshasa.

Pour sa part, le président de la Commission de gestion de la LINAFOOT, Bosco Mwehu Kofela envisage de prendre langue avec le ministre des Sports et loisirs pour voir ensemble dans quelle mesure faire jouer le championnat au stade des Martyrs.

Bientôt 26 ligues provinciales

Signalons par ailleurs que la FECOFA veut passer de 11 à 26 ligues provinciales

Lire :  Junior Ilunga Makabu, champion du monde WBC golden!

En effet, la Fédération congolaise de Football Association (FECOFA) offre à chacune des 26 provinces que compte actuellement le pays la possibilité de disposer d’une ligue provinciale. En effet, dans une correspondance adressée à tous les gouverneurs des provinces, cosignée par Constant Omari Selemani, président et Rainier Patrice Mangenda Suku Swa, secrétaire général adjoint en charge du développement.

La FECOFA dit être disposée à renforcer les capacités des entités politico-administratives décentralisées, en les accompagnant dans la formation des cadres techniques, médicaux et dans les projets de construction des infrastructures pour développer la pratique du football dans ces juridictions.

« En prévision de l’organisation prochaine de notre assemblée générale statutaire à même d’entériner les décisions du comité exécutif, la Fédération congolaise de Football Association (FECOFA) informe les entités politico-administratives décentralisées désireuses de développer l’administration et la pratique du football dans leurs provinces respectives par la création des ligues provinciales que la souscription est ouverte et qu’un cahier des charges est disponible et remis à la demande expresse et écrite adressée au président de la FECOFA ».

En tant qu’organe technique de l’État congolais en matière de football, elle a exprimé sa disponibilité d’accompagner les potentiels projets sportifs de ces entités de la conception à la réalisation. Ainsi, l’organe du foot congolais a repris ses différentes tâches liées au développement du football qui nécessitent son implication, puisque relevant de ses compétences exclusives, notamment la construction et la rénovation des stades, la pause des aires de jeu en gazon synthétique ou naturel pour leur homologation, la formation du personnel médico-technique ainsi que le personnel administratif.

Lire :  Covid-19 : la FECOFA annule le stage des Léopards A’

La FECOFA a ainsi demandé aux provinces ayant déjà des projets sportifs dans leurs terroirs de ne pas tarder à les amener à son secrétariat général, en vue de bénéficier de l’accompagnement adéquat. Cependant, elle sollicite le soutien du football féminin pour lui permettre aussi d’évoluer à l’image d’autres pays.

Par conséquent, si toutes les provinces souscrivent à cette initiative, le nombre des ligues provinciales passera donc de 11 à 26. Notons que le football reste la discipline sportive la mieux implantée en RDC.

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.