Les FARDC reprennent les villages de Mubuo et Bududia (Nord-Kivu), jadis sous contrôle Mai-mai

Une accalmie est observée ce dernier temps dans les villages de Mabuo et Bududia dans le territoire de Lubero après des affrontements entre les miliciens Mai-mai et les éléments FARDC les jours passés.

Cette accalmie est à la base de la présence des éléments FARDC qui contrôlent pour l’instant ces agglomérations  après que des miliciens Mai-mai se soient retirés de cette partie de la province du Nord-Kivu.

Cette information est aussi confirmé par  la société civile, par truchement de Kakule Samuel, son président, qui Indique que des éléments FARDC sont déployés dans ces contrées pour protéger les civils qui, peu avant l’arrivée de ces militaires étaient soumis aux actes de tortures et pillages leur infligés et orchestrés par ces miliciens.

Cette structure citoyenne salue la présence militaire qui rassure la population, et appelle les miliciens à favoriser la paix pour permettre le développement de ces territoires sous les affres de l’insécurité.

Ce même message a également été relayé par les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) en opération dans cette partie qui demandent aussi à ces miliciens de déposer les armes faute de s’exposer aux feux puissants de l’armée.

Il faut rappeler que certaines parties du   territoire de Lubero sont  depuis bien longtemps contrôlées par les miliciens Mai-mai qui font leur loi sur les paisibles citoyens à leur faisant par exemple payé des taxes une tâche plutôt qui revient à l’Etat.

En dépit de cette situation l’armée cherche à imposer la paix dans cette partie du territoire national. ces zones occupées par ces miliciens sont passés sous contrôle FARDC et pour répondre à l’appel de l’armée et d’autres autorités, certains groupes ont bien jugé de se rendre aux forces régulières pour favoriser une culture de paix dans cette partie de la province du Nord-Kivu, mais aussi permettre le retour de l’autorité de l’État.

Lire :  Ituri : 8 miliciens Mai-mai Chini Ya Kilima neutralisés par les FARDC à Walu

Deux combattants FARDC tombés lors des accrochages avec les Mai-mai à Ngadju (Ituri)

Dans l’entre-temps, ont signale de lourds affrontements qui ont opposé FARDC aux miliciens du groupe Chini ya Kilima au village Ngadju, dans la chefferie de Basili , en territoire d’Irumu, dans la pronvince de l’Ituri.

C’est vers 5 heures du matin que ces miliciens ont lancé des offensives contre une position de l’armée située dans cette partie.

Cette information a été aussi confirmée par l’armée par le bais de son porte-parole dans le secteur opérationnel de l’Ituri, le lieutenant Jules Ngongo, qui avance un bilan de deux éléments FARDC tombés sur le champ de mars.

Tout en rendant honneur et hommage aux âmes des braves tombés armes à la main, l’armée appelle au calme : « nous demandons à notre population de ne pas avoir peur, parce que nos hommes sont sur terrain et nous sommes dans une phase de fouille systématique dans cette zone où cette milice mono-ethnique est localisée », Précise-il.

L’armée promet une vengeance et appelle ces miliciens à se rendre immédiatement de peur qu’ils s’exposent : « nous vous assurons que c’est dans leur cachette que les forces armées de la RDC vont commencer ces attaques. Ça sera dans leur porte, parce que trop c’est trop , nous ne pouvons pas tolérer que cette milice commence à s’attaquer à la population, à l’armée et nous les appelons encore une fois, que les bons citoyens puissent se retirer, nous les appelons à se rendre aux forces armées parce qu’ils sont dans une entreprise criminelle que nous condamnons haut et fort ».

Lire :  Nord-Kivu : plusieurs groupes armés à Masisi prêt pour le Désarmement

L’armée appelle la population à se méfier et se désolidariser de l’ennemi et à faire confiance aux FARDC.

Azarias Mokonzi/Beni

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.