Nord-kivu: le gouverneur Carly Nzanzu lance le dialogue social intercommunautaire à Goma

Le chef de l’exécutif provincial Nzanzu Kasivitha Charly a lancé ce jeudi 30 juillet 2020 un dialogue social dans la ville de Goma, chef lieu du Nord-Kivu.

Presque toutes les communautés prennent part à ce dialogue social franc, ainsi que certaines autorités politico-administratives, des responsables de l’armée en province, de la police mais aussi de la DGM, mais à l’exception des chefs coutumiers qui ont brillé par leur absence.

Ce dialogue vise à réunir toutes les communautés ethno-tribales en vue de connaître le nœud des problèmes autour de la prolifération des groupes armés à la base de l’insécurité dans cette partie du territoire national, et  éventuellement l’éradiquer à travers une cohésion de ces communautés.

A travers ce dialogue qui prendra pratiquement trois jours, l’on pourra découvrir les vraies causes à la base de l’insécurité dans cette partie du pays sous le joug des groupes armés qui déstabilisent la province, certains parfois en collaborant même avec des groupes armés étrangers qui ont écumé certaines parties du territoire national au Nord comme au Sud-Kivu, voire  en Ituri.

Cependant, la tâche semble difficile aux parties prenantes suite à l’absence de certains chefs coutumiers des communautés invitées pour apporter des raisons de l’insécurité et la combattre définitivement.

Une situation qui crée pour la énième fois une zone d’ombre autour de cette absence qui semble ironique, un cratère béant qui risquerait faire capoter les issues de ce dialogue social, alors que le gouverneur a réuni ces communautés pour voir comment apporter les solutions aux problèmes en vue de stabiliser la province.

Lire :  Nord-Kivu: L’UNPOL remet 22 containers à la Police nationale congolaise à Goma

En effet, la province du Nord-Kivu connait l’instabilité dans tous les secteurs d’activité presque suite à cette situation caractérisée par un cycle infernal.

Ces assises sont aussi critiquées par certains habitants qui estiment qu’il ne s’agit que de gaspillage des fonds qui devraient être affectés à d’autres domaines de vie en vue de répondre aux attentes directes des peuples, une réaction aussi qui laisse perplexe d’autant plus que le gouverneur veut résoudre ce qui freine le développement de la province opposée à plusieurs difficultés suite à l’insécurité.

Il faut rappeler que ce dialogue se déroule à l’hôtel Cap Kivu à Goma.

Azarias Mokonzi/Beni

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.