Chypre rapatrie 3 dépouilles mortelles d’étudiants congolais à Kinshasa

Le rapatriement à Kinshasa, de trois corps d’étudiants congolais qui poursuivaient des études à Chypre a eu lieu mercredi 01 juillet 2020, par un aéronef de la compagnie Turkish Airlines.

C’est la ministre d’État, ministre des Affaires étrangères, Marie Tumba Nzeza, et le vice-ministre des Affaires étrangères et des Congolais de l’Etranger, Raymond Tchedya Patay accompagné de l’opérateur  économique libano-congolais, Abdul Raouf Achour dit « Abed Achour », qui ont réceptionné ces corps à l’aéroport international de Ndjili.

L’élue de Kinshasa/Funa, la députée Christelle Vuanga a remercié l’accomplissement de cette démarche touchante. Elle dit reconnaître les efforts fournis par Abed Achour au cours de cette démarche.

« Les mots nous manquent pour remercier », a-t-elle fait savoir.

Pour sa part, Abed Achour indique qu’il a longtemps été touché par la situation. Étant éprouvé au même titre que les familles éprouvées, il a vite activé ses proches à Istanbul et Ankara pour faciliter les obsèques de ses concitoyens à Kinshasa. « Je pensais faire ça et enfin tout est accompli », a-t-il exprimé avant d’adresser ses compassions aux familles touchées.

Retenons que les circonstances de la mort des victimes sont différentes. La première a été tamponnée par un véhicule, la seconde noyée et la troisième bousculée par ses camarades Zimbabwéens au niveau 4 de l’étage suite à une  dispute.

Lire :  Qui a donc vidé les caisses des catholiques à Kinshasa ?

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.