Viva la Musica en deuil, Fafa de Molokai tire sa révérence

La famille musicale congolaise est en deuil, elle vient de perdre Fafa de Molokai, l’un des musiciens de l’orchestre Viva la musica, décédé ce mercredi 04 juin, à Paris, en France, des suites d’une maladie. Il avait évolué à côté de Papa Wemba à l’époque de King Kester Emeneya, Djuna Djanana et Bipoli na fulu.

C’est grâce à sa voix impressionnante qu’il intégrera le village Molokai à Matonge, après ses débuts dans l’art d’Orphée dans la ville portuaire de Boma, dans le Bas-Zaïre, l’actuel Kongo central, avec Chimita, Diego, Chekedan, Mimi Ley et tant d’autres.

C’est l’arrangeur et grand guitariste Seck Bidens qui l’amena au siège de Viva la musica pour son intégration, ce qui lui valu ce sobriquet de » Fafa », à la place de son prénom Fabrice.

Il avait évolué aussi à Yoka lokole, où il a fut encadré par Mavuela Somo et Espérant Kisangani. Après Viva la musica, il montera l’orchestre Nouvelle Génération avec Awilo Longomba, Maray Maray, et Luciana de Mingongo.

Fafa de Molokai compte à ses actifs 5 titres dans Viva la musica dont “Chéri Gita”. Il fut le dernier survivant de la chorale indousa composé de Dindo Yongo, Emeneya, Debaba et Espérant et avait aussi rendu un hommage mérité à son mentor Papa Wemba en 2017.

Jacques Kalokola

Lire :  Musique : Céline Banza lance sa tournée africaine

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.