Le chef de secteur de Bapere salue les travaux de réhabilitation de la route Butembo-Magurejipa (Nord-Kivu)

Le chef de secteur de Bapere en territoire de Lubero, salue l’évolution des travaux de réhabilitation de la route Butembo-Mangurejipa. Il l’a dit lors de son passage à Butembo, mercredi 27 mai. 

Kombi Nepa Nepa Tchanga, précise que sa mission est de faire le constant sur l’évolution des travaux de réhabilitation de cette route d’intérêt commun qui dessert non seulement la ville de Butembo en vivres, mais également toutes ville de la province du Nord-Kivu.

« Je suis venu de Magurejipa pour Butembo avec comme mission, faire un contant sur les travaux de réhabilitation de la route Butembo-Magurejipa. C’est vrai que plusieurs réactions fusent de partout, mais moi-même j’ai vu », a dit Kombi Nepa Nepa Tchanga.
Pour le numéro un du secteur de Bapere, les travaux évoluent mais l’attributaire fait face à plusieurs problèmes liés aux catastrophes naturelles.

«  Ce qui est vrai c’est que les travaux évoluent tant bien que mal. Nous reconnaissons que l’attributaire fait face aux difficultés énormes. Comme la pluie menace, il y a des trajets où il faut couper les arbres pour l’élargissement de la route. Donc la tâche n’est pas facile pour l’attributaire », reconnaît ce chef coutumier.

Cependant, avec une longueur d’environ 97km, cette route était en état de délabrement très avancé depuis plusieurs années.

Il sied de dire que depuis le lancement officiel des travaux de réhabilitation de cette route, il y a près de trois mois, seulement 30km ont été réhabilités, précise le chef de secteur. Kombi Nepa Nepa justifie cette irrégularité par la survenue des catastrophes naturelles qui créent des bourbiers et trous profonds engendrés par des véhicules, qui souvent transportent 10 à 15 tonnes.

Lire :  Irène Esambo plaide pour plus d’humanité en faveur des personnes malvoyantes et aveugles

Il ajoute que les tenanciers des agences de transport qui fréquentent cet axe, sont saisis de cette mesure prise par l’attributaire pour permettre l’avancement des travaux.

Papy Roger Aezema/Beni

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.