Covid-19: Grogne des prestataires qui prennent en charge les malades à Matadi

Les prestataires œuvrant dans la prise en charge des malades du Covid-19 à Matadi au Kongo Central, menacent d’arrêter de travailler. Ils accusent ne pas être rémunérés alors que certains d’entre eux sont infectés par le virus. Un des prestataires qui s’est exprimé dans l’anonymat affirme que 33 de ses collègues ont déjà été infectés par la covid-19. 

Ces 70 professionnels, affirment que leur travail quotidien consiste à annoncer les résultats aux malades, les mettre sous traitement et faire le suivi des patients nuits et jours dans les sites d’isolement où à domicile.

Sans rémunération, ces prestataires qui sont exposés à la contagion sont à bout et envisagent un arrêt de travail.

Le Dr Jacques Kimfuta, chef de division provinciale à la Santé du Kongo Central indique que le non-paiement des primes concerne tous les services œuvrant dans la riposte contre la covid-19 dans la province. Selon lui, la charge de payer les prestataires incombe au gouvernement central. Il affirme en outre que lors de son passage dans la province, le ministre de la Santé, Eteni longondo, avait assuré qu’il allait s’impliquer personnellement pour décanter cette situation

Cependant, le Dr Jacques Kimfuta appelle tous les prestataires au calme et à la patience en attendant la réalisation de la promesse du ministre Eteni longondo. 

Plus de 2660 cas confirmés

Pendant ce temps, la situation épidémiologique covid-19 à Kinshasa, en Ituri au Nord/Sud-Kivu, Kwilu, Haut-Katanga et Kongo central au 27 mai dernier est la suivante :

Depuis le début de l’épidémie déclarée le 10 mars 2020, le cumul des cas est de 2.660, dont 2.659 cas confirmés et 1 cas probable.

Lire :  Covid-19 : Joël Kyana Basila préconise la prise en compte de l’urbanisme dans la gestion du confinement des villes congolaises

Au total, il y a eu  69 décès  (68 cas confirmés et 1 cas probable), soit 2,7% de létalité et 381 personnes guéries ; 555 cas suspects en cours d’investigation ; 114 nouveaux cas confirmés, dont 101 à Kinshasa et 13 au Kongo Central ; 16 nouvelles personnes sorties guéries ; 1 nouveau décès des cas confirmés à Kinshasa ; 1800 patients en bonne évolution.

Les 7 provinces touchées sont :    
Kinshasa  : 2.394 cas ;  Kongo Central  : 189 ; Nord-Kivu  : 35 ; Haut-Katanga  : 21 ; Sud-Kivu :  16 ; Ituri  : 2 cas ; Kwilu  : 2 cas.

Dans la capitale Kinshasa, les 10 zones de santé les plus touchées  jusqu’au 26 mai sont : Kokolo avec 273 cas, Limete avec 269, Binza Ozone 203, Gombe 196, Lemba 164, Binza météo 116, Lingwala 65, Kintambo 64, Kasavubu 58, Bandalungwa et Matete 48 cas

Le deuxième cas du Kwilu venait de Kinshasa

Plus loin du Kongo central, on le secrétariat du comité de riposte signale que le deuxième cas confirmé de la Covid-19 du Kwilu est de Bonga Yasa. Il s’agit d’un homme de 61 ans, qui est décédé, il résidait au Camp Mokamo dans l’Aire de santé de Kimburi à Bonga Yasa. Il était administrateur de l’usine d’huile de palme et était arrivé à Bonga Yassa le 11 mai 2020 en provenance de Kinshasa, précisément de la zone de santé de Ngaba.  

Le début des signes de la Covid-19 remonte de ce  même 11 mai. Il avait présenté plusieurs signes de la Covid-19, et  Il avait été hospitalisé le 15 mai, et avait été isolé. L’alerte avait été lancée le 21 mai  par le Centre de santé Mokamo, où il était interné.

Lire :  Félix Tshisekedi est à Mbanza-Ngungu pour consoler les victimes de l’accident de dimanche

Il est décédé le 22 mai 2020 et le prélèvement de la salive a été réalisé.  Les actions de santé publique ont été entreprises par la zone de santé de Bonga Yasa et les investigations sont en cours.

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.