Katoka Butelezi

Le coordonnateur national de l’Union des jeunes progressistes solidaires UJPS, appelle la Commission électorale nationale indépendante CENI à accorder plus de temps afin de permettre à toute la population du Nord-Kivu d’avoir une carte d’électeur qui semble être rare dans les centres d’inscription et d’identification. 

En effet, la CENI a de nouveau accordé une période de dix jours de rattrapage pour permettre à toute la population de l’aire opérationnelle 3 de s’enrôler.

Katoka Butelezi après son enrôlement

Katoka Butelezi qui s’est aussi enrôlé ce samedi à son arrivée à Goma, dit avoir constaté encore une grande affluence de requérants devant les centres d’inscriptions alors que la CENI avait accordé peu avant, 15 jours de plus après le délai d’un mois prévu.  Et donc dix jours restent toujours insuffisants pour que toute congolaise et congolais remplissant les conditions requises puise obtenir la carte d’électeur et figurer sur la liste électorale.

Il invite tout de même la population du Nord-Kivu à saisir cette énième opportunité et à se rendre massivement dans les centres d’inscription pour s’identifier et s’enrôler.

« La carte est gratuite et l’accès aux centres est gratuit. Faites tout pour vous enrôler. C’est avec votre carte que vous allez participer aux élections de décembre 2023. », a insisté le Coordonnateur national Katoka Butelezi devant les cadres et militants de l’Union des jeunes progressistes solidaires. Lire aussi: Théophile Byenda à Goma pour s’enrôler et préparer la coupe du Congo de basket-ball

Amour Imani Christian

Lire :  Nord-Kivu : bilan lourd laissé par les laves du volcan Nyiragongo