Covid-19: l’Université officielle de Bukavu peut fabriquer des respirateurs

L’université officielle de Bukavu (UOB) a affirmé, vendredi 3 avril, qu’elle est prête à fabriquer des respirateurs et d’autres intrants dans le cadre de la prévention et la prise en charge des cas de Covid-19.

Dans un entretien avec nos confrères de Radio Okapi, le doyen de la faculté de Médecine de l’UOB, Pr Théophile Kabesha, a indiqué aussi que son institution dispose d’un laboratoire et d’un personnel apte à fabriquer des médicaments, dont la chloroquine.

« Je vous informe que maintenant l’UOB a produit ses propres respirateurs localement, et c’est déjà prêt. Nous avons proposé à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et à d’autres partenaires, s’ils trouvent qu’ils peuvent nous soutenir, ça sera une bonne chose et on pourra produire en quantité suffisante », a déclaré le doyen de la faculté.

Des chercheurs qualifiés et prêts

Radio okapi aussi renseigne que le Dr Théophile Kabesha, admet que l’UOB dispose des chercheurs, « nous avons des professeurs belges et autres qui sont des pharmaciens, des virologues, des informaticiens et des techniciens dans tous les domaines pour en fabriquer. L’UOB a ouvert la faculté de polytechnique, il y a des professeurs qui sont venus de partout qui sont là et ce sont eux qui sont à l’œuvre pour les respirateurs, et pour la fabrication et le conditionnement des médicaments, nous avons un laboratoire très bien équipé, le meilleur même du pays, et ils sont prêts et préparés à relever le défi ».

Pour rappel, les Cliniques Universitaires de l’UOB ont l’avantage d’avoir pu acquérir une expérience de riposte contre le virus suite à la préparation contre l’épidémie d’Ebola. Sur le site de l’UOB, l’université déclare : « Au Nord-Kivu notamment nous savons que les centres de transit et de traitement d’Ebola vont servir pour assurer l’isolement et le traitement d’éventuels cas de Coronavirus. Aussi les quartiers des villes et des agglomérations du  Sud-Kivu présentent une forte disparité en termes de densité des populations et des standings. Dans les quartiers défavorisés où se retrouve la majorité de la population urbaine, le confinement est important, mais la contagion entre familles séparées par des simples triplex demeure probable de même l’accès par route est extrêmement limité dans plusieurs quartiers ».

Lire :  Nord-Kivu-covid19: certains habitants déplorent la politique de communication officielle

L’UOB se prépare à faire face au Covid-19

L’Université officielle de Bukavu se prépare à faire face à la pandémie, grâce à une stratégie qui inclut des actions avant, pendant et après cette crise macabre qui affecte le monde entier et menace l’espèce humaine :

Mise en place des mécanismes de coordination : Aménagement/construction des sites et mise en place des infrastructures(Eau, Electricité, Assainissement) , vulgarisation du message sur le Covid-19 dans toute la province du Sud-Kivu, l’appui à l’élaboration du plan de contingence, la participation à la validation du plan provincial de contingence, la redynamisation des équipes d’intervention rapide, la formation du personnel soignant et de relais communautaire, la fabrication de deux mille litres de désinfectant par notre unité de la faculté de Pharmacie, l’organisation de trente-quatre cliniques mobiles. Le renforcement de la surveillance épidémiologique : formation des agents sur la gestion de la maladie à Covid-19, détection des cas suspects et des contacts, prise en charge des cas.

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.