Kinshasa : l’ex-ministre provincial Guy Matondo condamné à 8 ans de travaux forcés

La Cour de cassation a condamné à huit ans des travaux forcés l’ancien ministre provincial des finances de Kinshasa, Guy Matondo, ce lundi 23 mars.

Dans son arrêt, la Cour le reconnait coupable de plusieurs infractions de détournements des deniers publics.

Guy Matondo est aussi interdit d’exercer tous ses droits civiques et des fonctions publiques pendant cinq ans, après avoir purgé sa peine.

M. Matondo se trouve depuis le 23 août 2019 à la prison centrale de Makala. Il était poursuivi par l’assemblée provinciale de Kinshasa d’abus de pouvoir couplé d’un détournement des fonds. L’affaire date de depuis le mois de mai de la même année, après son interpellation devant les élus provinciaux.

Depuis mai 2019, une commission d’enquête a été mise sur pied au niveau de l’assemblée provinciale pour auditer la gestion de la capitale pendant les douze années du mandat du gouverneur sortant, André Kimbuta.

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.