Cédric Bakambu

L’attaquant congolais, Cédric Bakambu ne jouera finalement pas avec le Fc Barcelone. Selon un média sportif français (L’équipe.fr), les deux parties s’étaient mises d’accord pour un prêt « mais le club catalan a fait volte-face au dernier moment de manière assez cavalière. »

Le FC Barcelone était à la recherche d’un attaquant depuis la blessure de Luis Suarez indisponible pour trois mois, avant de jeter son dévolu sur Cédric Bakambu, qui s’est même déplacé de la Corée du Sud-où son équipe se prépare pour la Ligue des champions de l’Asie-pour Hong-Kong.

Le club catalan a donc pris soin de contacter mercredi soir Cédric Bakambu, auteur de dix buts en seize rencontres avec le Beijing Guoan.  Le Barça, Bakambu et Guoan se sont ensuite mis d’accord pour un prêt avec option d’achat.

Volte face cavalière

Ainsi, Bakambu a donc quitté Séoul, où son équipe est en stage, jeudi midi et pris un avion pour Barcelone avec des rêves plein la tête. Mais à la sortie de l’avion, drame. Guillermo Amor, le directeur des relations institutionnelles du club blaugrana, a déclaré dans les médias officiels du club « qu’il a été décidé de ne faire aucun recrutement sur ce mercato d’hiver, parce que si ce n’est pour améliorer ce que l’on a déjà, autant ne pas le faire. »

Information confirmée par Quique Setién en personne, après le large succès en Coupe du Roi contre Leganés (5-0) : « Il y a le risque des blessures, mais j’ai confiance en les joueurs à ma disposition. Cela n’a pas été possible, mais tant mieux. On doit penser à ce qu’on a, on est contents parce qu’on va récupérer Dembélé qui va se montrer, c’est certain. »

Lire :  Linafoot D1 : Le DCMP fléchit plie Blessing FC (0-1)

Quant à Bakambu, après avoir dû prendre un vol retour pour Séoul, il a préféré prendre cette drôle d’histoire avec beaucoup d’auto-dérision. Sur Twitter, il n’a ainsi pas hésité à interpeller le site Transfertmarkt, en demandant de changer « [s]on historique de transfert avec “Presque au Barça”, s’il vous plaît. » Avant d’adresser un petit clin d’œil à son presque futur coéquipier Antoine Griezmann : « Antoine, on se voit une autre fois. »