Drazen Cvetkovic remplace Mihayo à la tête du staff technique de Mazembe

Pamphile Mihayo n’est plus l’entraîneur du TP Mazembe. Il a été limogé samedi 7 mars, après l’élimination de son équipe en quarts de finale de la Ligue des champions par les Marocains de Raja de Casablanca (Maroc). Il est remplacé à ce poste par Drazen Cvetkovic.

Dragan Cvetković, est un footballeur franco-Serbe né le 19 septembre 1961 à Slavonski Brod en Yougoslavie, devenu entraîneur. Il était jusque là engagé avec le club français de Limoges FC.

De Gauche à Droite: Moise Katumbi, Pamphile Mihayo, Dragen Cvetkovic, Salomon Kalonda

Mais, revenons sur le match de samedi 7 mars qui a vu le TP Mazembe éliminé par le Raja du Maroc, et qui a scellé le sort de Mihayo.

Un samedi maudit à Kamalondo

Apres la première période caractérisée par une domination stérile des Englebertois, Mazembe voit  la meilleure opportunité de scorer loupée par Jackson Muleka à la dernière minute des arrêts de jeu de la première période. Servi seul dans la surface de Raja Jackson Muleka contrôle très bien le ballon et botte au-dessus de la barre transversale.

Mazembe revient en seconde période gonflé à bloc et Isaac Tshibangu sur une passe lumineuse de Mputu Mabi en profondeur devance le gardien Marocain Anas et inscrit du pied droit le but qui galvanise les corbeaux congolais à la 49e minute. Poussés par un grand public présent au stade, les joueurs de Mazembe multiplient les assauts sur la défense adverse.

Jackson Muleka s’extirpe de la vigilance de ses gardes corps marocains et se fait faucher dans la surface de réparation par le gardien Anas. Carton jaune et penalty.

Le stade de la commune de Kamalondo s’enflamme avec raison car l’égalisation est évidente. Bel optimisme. Mais seulement la différence est énorme entre le penalty obtenu et la réalité du but inscrit.

Jackson Muleka et tout le public l’apprendront à leur corps défendant.  Jackson Muleka se place contre le gardien Anas Zniti, du bout de son pied gauche il dégage le ballon tiré tout droit par Muleka, penalty raté.

Un coup dur

Est-ce vraiment ce coup du sort qui a décidé du débarquement de Pamphile Mihayo, ou la décision avait elle déjà été prise bien avant ? Dans tous les cas, la célérité avec laquelle un successeur lui a été trouvé laisse à conclure que le départ de Mihayo avait été décidé bien avant. En effet, après ce coup du sort qui voit le TP Mazembe quitter la compétition en quarts de finale, l’opinion a été très surprise de voir que dans un communiqué, le président du club, Moïse Katumbi, demande à tous les supporters d’apporter leur soutien au nouvel entraîneur, Cvetkovic, « pour la suite du championnat national Ligue 1 de la Ligue nationale de football (LINAFOOT) où Mihayo laisse ses poursuivants directs avec 13 points d’écart. »

Pince sans rire, Moïse Katumbi remercie Mihayo Kazembe et son adjoint Charles Musonda, pour tout ce qu’ils ont apporté à l’équipe.

« Dans la recherche d’une nouvelle étoile sur son maillot, le TP Mazembe aura encore besoin de leurs services. C’est pourquoi, ils iront en Europe pour leur perfectionnement », écrit Moïse Katumbi dans son communiqué.

La loi du foot

C’est la loi du foot peut on dire. Mais, Pamphile Mihayo a tout de même écrire quelques unes des plus belles pages de l’histoire du TP Mazembe. En tant que joueur, il a remporté deux titres de Ligue des champions en 2009 et 2010. Il a aussi joué la finale de la Coupe du monde en 2010, contre Inter Milan. Vainqueur des deux Super Coupe d’Afrique en 2010 et 2011.

En tant qu’entraîneur adjoint du club, Pamphile Mihayo est champion de la Ligue des champions en 2015, vainqueur de la Coupe de la Confédération et une Super Coupe en 2016. En 2017, il a gagné une Coupe de la Confédération en 2017. Reste  à savoir quel sera maintenant son avenir au sein de la sélection nationale…

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.