Le Vatican et la RDC ont signé un accord-cadre sur « des questions d’intérêt commun »

Le Vatican et la République démocratique du Congo ont signé vendredi 17 janvier un accord sur « des questions d’intérêt commun ». Cet accord-cadre établit notamment la liberté de l’Église dans son activité apostolique.

Divers domaines sont également réglementés dans cet accord signé entre les deux parties. Il s’agit notamment :

Signature de l’Accord cadre au Vatican

Des établissements d’enseignement catholique, l’enseignement de la religion dans les écoles, l’activité caritative de l’Église, les soins pastoraux dans les Forces armées et dans les institutions pénitentiaires et hospitalières, le régime patrimonial, l’obtention de visas d’entrée et de permis de séjour pour le personnel religieux. 

Dans ce contexte, la contribution de l’Église catholique au processus démocratique et en faveur du bien et le développement intégral de la Nation a aussi évoqué dans cet accord, en particulier les domaines de l’éducation et de la santé.

La situation actuelle du pays a été abordée au cours de la suite des entretiens, avec une référence particulière à la souffrance de la population des provinces de l’Est, en raison des conflits armés persistants et de la propagation du virus Ebola.

Félix Tshisekedi et le Pape François

Le Pape François et Félix Tshiseledi ont aussi parlé de l’urgence de la coordination et la coopération, aux niveaux national et international, pour protéger la dignité de la personne et promouvoir la coexistence civile, en commençant par les nombreux réfugiés et les personnes déplacées qui font face à une grave urgence humanitaire.

Selon radio Vatican, cet accord entre en vigueur à la date de sa signature. Il a été conclu lors de l’audience que le Pape François a accordée au Président congolais, Félix Tshisekedi.

Lire :  Félix Tshisekedi ne poursuivra pas Joseph Kabila

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.