André Bokundoa scandalisé par la désacralisation de la vie humaine à l’est de la RDC

André Bokundoa, président de l’Eglise du Christ au Congo, estime que ce qui se passe dans la partie Est de la RDC est une désacralisation de la vie humaine. Il l’a déclaré jeudi 16 janvier, à l’occasion du culte organisé en mémoire de l’assassinat de Laurent-Désiré Kabila, ancien Président de la RDC.

Désacralisation de la vie humaine

« Ce qui se passe à l’Est de notre pays, c’est un scandale de la désacralisation de la vie humaine qui se passe sous forme de génocide, malheureusement à ciel ouvert, avec l’intention de tenter la mise en œuvre du plan de balkanisation. Heureusement pour la RDC, l’éveil de la conscience patriotique léguée par nos héros nationaux a déjà vacciné nos vaillants militaires et forces de défense », a dénoncé André Bokundoa.   

Le président de l’Eglise du Christ au Congo appelle à des concertations nationales en RDC. Il s’agit pour ce pasteur de penser à la création des mécanismes de discutions et d’échanges entre les différents acteurs de la vie du pays.

Il précise que ces concertations ne sont pas à confondre à celles qui se sont traduites par « des pseudo-dialogues avec comme finalité le partage des portefeuilles » et un repositionnement pour certains sans sortir le pays de la crise.

Ce triste constat est fait au moment où certains politiciens congolais réfutent la thèse du complot de balkanisation de la RDC par certains pays voisins.

Mercredi 15 janvier devant la presse, l’ancien Premier ministre de joseph Kabila, Bruno Tshibala, a déclaré pince sans rire que l’idée de balkaniser la République démocratique du Congo relevait d’une illusion. Il a fait cette déclaration à l’occasion de la présentation de la nouvelle équipe du secrétariat national de son parti.

Bruno Tshibala Nzenze, ancien Premier ministre de Joseph Kabila

Selon Bruno Tshibala, l’intangibilité des frontières des pays africains, tels qu’hérités de la colonisation, reste et demeure un principe sacro-saint de l’Union africaine. 

Balkaniser la RDC, une illusion?

« L’idée de balkaniser la RDC ou tout autre pays d’Afrique c’est une illusion. Parce que les pères de l’indépendance, quand ils s’étaient retrouvés à Addis Abeba le 25 mai 1963, ils ont dit par rapport à ce qui a été fait par les colonisateurs, nous acceptons le fait accomplis ». Selon Bruno tshibala, quiconque tenterait de prendre une portion de la RDC ne réussira pas. 

« Ce qui a été fait s’appelle ‘l’intangibilité des frontières’ et personne ne peut revenir sur ce qui a été fait par les colonisateurs. Il est vrai qu’on trouve une tribu divisée en deux, une partie au Congo, l’autre partie au Congo Brazzaville, Côte d’Ivoire-Ghana etc… Nous acceptons le fait accompli », a-t-il martelé.

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.