Les USA se rappellent être les premiers à reconnaître le fait historique de la transition en RDC

Reçu lundi 11 novembre à Kinshasa par le vice-ministre des Affaires étrangères et des Congolais de l’Etranger, Raymond Tchedya Patay, l’envoyé spécial des Etats-Unis pour la région des Grands Lacs, Peter Pham, a réitéré le vœu que les Etats-Unis ont d’apporter un appui infaillible dans l’agenda des réformes du président de la République.

Au cours de leurs échanges, les deux personnalités ont exprimé la volonté de renforcer les liens de coopération entre les Etats-Unis d’Amérique et la RD Congo dans des domaines variés.

Son arrivée en RDC s’est inscrite dans le cadre d’une visite de travail revue notamment en matière des interventions des Etats-Unis dans le domaine d’appui aux institutions du pays et de la sécurité.

L’émissaire américain a dit à l’occasion que son pays a été le premier à reconnaitre le fait historique de la transition pacifique en République démocratique du Congo. Lors de la visite en avril dernier du président Félix Tshisekedi à Washington, les Etats-Unis ont manifesté leur volonté de lancer un partenariat privilégié pour la paix, la prospérité pour la RDC, mais également entre la RDC et les Etats-Unis.

Peter Pham s’est en outre rappelé sa venue en mars dernier en République démocratique du Congo en sa qualité d’envoyé spécial. Il a saisi l’opportunité, lors de cette seconde visite, de s’entretenir avec le chef de l’Etat congolais pendant deux jours d’affilée, soient les vendredi et samedi.

Cette fois, avec le vice-ministre en charge des Affaires étrangères, l’heure a été également celle de passer en revue ce qui a été réalisé par le passé et soutenir les progrès qui doivent être matérialisés, notamment les questions inscrites dans le cadre de la lutte contre la corruption, la paix et la sécurité.

Raymond  Befonda

Leave a Reply

Your email address will not be published.