Une loi contre la peine de mort en chantier

Le monde célèbre ce vendredi 11 octobre, la journée internationale pour l’abolition de la peine de mort. A Kinshasa, l’ONG Culture de la paix et la justice a organisé une matinée sous le thème : « les enfants, ces victimes invisibles de la peine de mort, état des lieux de la problématique en RDC ».

Celle-ci sensibilise tout le monde à s’engager dans la lutte pour l’élaboration effective de la peine de mort en RDC.

C’est à cette occasion que le vice-ministre de la justice, Bernard Takayite, a réaffirmé la volonté du gouvernement d’abolir la peine capitale : « le gouvernement s’emploie activement. Il y a déjà un projet en gestation qui sera déposé bientôt à l’Assemblée nationale, pour que nous ayons une loi par rapport au code pénal. Le projet de loi en gestation propose de commuer la peine de mort en perpétuité »

Le président de l’Ong Culture pour la paix et la justice, Me Liévin Ngonji, a signifié qu’il y a évolution dans la lutte contre la peine de mort en RDC. Il estime, cependant, que cela doit être une affaire de tout le monde, et note que le travail pour l’élaboration de la peine de mort a pour objectif le triomphe de la justice, empreinte des valeurs humaines. 

Plus que jamais, l’abolition de la peine de mort est la lutte à laquelle chaque humain doit s’engager après le combat contre l’esclavage et la torture.

Jacques Kalokola

Lire :  Entérinement de Ronsard Malonda : la Société Civile de la Rdc salue la décision du Chef de l’Etat