Le ministre Augustin Kibasa (PTNTIC) appelle à la réflexion sur le rôle de la Poste

Le ministre des PTNTIC, Augustin Kibasa Maliba a appelé à la réflexion sur le rôle de la Poste dans la vie quotidienne,à l’occasion de la célébration de la journée de mondiale de la Poste, le 09 octobre.

Avec 367 points de desserte à travers tous les territoires de la République Démocratique du Congo, la Société congolaise de poste et télécommunication, SCPT, bat le record des plus vieilles institutions du pays.

Siège de la SCPT, à Kinshasa

C’est ce qu’a signifié l’actuel ministre des PTNTIC, Augustin Kibasa Maliba, à l’occasion de la journée mondiale de la poste célébrée chaque 09 octobre. Ce fut l’occasion pour ce dernier de communier pour la toute première fois avec les agents et cadres de cette prestigieuse institution d’utilité publique.

Le ministre a commencé par retracer l’histoire glorieuse de la Poste au Congo belge et son apport dans la construction de ce pays, grâce à cet outil d’une grande utilité : « Je saisi cette opportunité que m’offre cette journée pour inviter mes compatriotes à une profonde réflexion sur le rôle de la Poste dans leur vie quotidienne et sa contribution au développement socioéconomique des nations. Saviez-vous que la Poste est la deuxième plus ancienne des institutions humaines après la création de l’Union Internationale des Télécommunications, bien avant le bien avant la création de l’ONU ?

Un outil important de rapprochement entre les nations

Il a rappelé aussi qu’en raison de l’interdépendance des peuples, les humains ont éprouvé très tôt le besoin entre eux d’échanger des biens et des valeurs : « Au Congo Kinshasa, la Poste commence avec la création de l’Etat indépendant du Congo en 1885, avec l’implantation en 1886, soit une année seulement après, du premier bureau des Postes à Vivi (Boma), l’ancienne capitale du pays.

L’inexistence du système bancaire comme aujourd’hui, d’où le service financier de la Poste à travers des chèques postaux qui assuraient l’essentiel des transferts, besoins d’argent pour l’érection des cités, villes et villages.

Depuis des siècles, la Poste a constitué un apport important pour le développement des nations et a déployé des efforts incessants au niveau mondial en vue de réaliser le programme de développement durable à l’horizon 2030. Alors que nous fêtons le 145è anniversaire de la Poste, célébrons la confiance, la fiabilité et la sécurité qui caractérisent le monde entier. »

Resistance face aux NTIC

De sa part, le Directeur général de la SCPT, Patrick Wumba, a porté à la connaissance de l’assistance que les nouvelles technologies de l’information et de la communication, NTIC, ont certes mangé beaucoup de pions à la Poste, mais elle reste toujours fiable et d’actualité : « Aujourd’hui, les nouvelles technologies de l’information et de la communication sont venues bouleverser profondément nos habitudes et ont réduit le monde à la dimension d’un village, nombreux sont les jeunes qui ont 35 ans ou moins, qui n’ont jamais expédié une lettre par la poste, est ce que la poste disparaît ? Loin s’en faut. »

Une visite guidée de tous les services jusqu’à la chambre de la fibre optique sur son bien- fondé dans la vie des congolais qui va de soi avec le programme du chef de l’état, de numériser tous les secteurs de la vie au Congo, a clôturé cette journée dans une ambiance bon enfant, avec la ferme recommandation du ministre Augustin Kibasa à l’endroit des cadres et agents de cette légendaire entreprise.

Barca Fibilulu 

Leave a Reply

Your email address will not be published.