Jeannine Mabunda nettoie la cellule de communication de l’Assemblée nationale

La nouvelle est tombée ce jeudi 3 octobre, 47 des 59 personnes qui prestaient dans la cellule de communication, dont des journalistes et des techniciens, ont reçu leurs indemnités de sortie pour avoir été employés dans la cellule de communication de la Chambre basse du Parlement.

C’est dans le souci de mettre un peu de l’ordre dans ce secteur aussi stratégique qui employaient des personnes qui n’étaient ni salariés et ne faisaient partie de l’administration, moins encore immatriculées.

Selon les us et coutumes de l’Assemblée nationale, la cellule de communication dépend de la Présidente et du Rapporteur général du bureau de la Chambre basse du Parlement.

On dénonce, à cet effet, que ces personnes sont souvent recrutées suivant des procédures opaques. Une enveloppe de 24.000 USD est allouée à ce service pour toute l’année. On note cependant que des journalistes détachés continuent à travailler pour leurs rédactions respectives, combinant un travail d’information et de la communication institutionnelle. Désormais, seuls 12 personnes seront employées et lesquelles attendent d’être officiellement notifiées.

Finis ces allers et retours d’une pléthore de journalistes arborant des macarons dans les couloirs du Palais du peuple et rançonnant à souhait des députés et autres autorités en qualité de journalistes accrédités du Parlement, et qui se faisaient appeler abusivement : « journalistes parlementaires ! »

Jacques kalokola        

Leave a Reply

Your email address will not be published.