Félix Tshisekedi rêve d’un Congo meilleur, grâce au changement des mentalités

C’est dans un message à la nation pour le moins étrange dans sa forme, qui casse les codes de la communication présidentielle, que Félix Tshisekedi s’est adressé aux congolais, leur demandant de changer de mentalité, pour un Congo nouveau, débarrassé de la haine, du tribaliste, de la division des églises…

Le Président de la République, a appelé tout citoyen à changer de mentalité pour un Congo meilleur, dans un message à la nation diffusé dimanche 8 septembre à la télévision nationale (RTNC). Il a demandé aux Congolais d’adopter un changement face aux nombreux défis que traverse le pays.

Changer et incarner le changement partout

« Nous devons changer et incarner le changement partout où nous sommes pour que le pays évolue. N’attendons pas pour changer ce pays. N’attendons pas pour prendre des décisions qui vont améliorer le quotidien de chacun ; aussi petit soit l’impact de l’action que vous pouvez prendre, elle reste importante pour atteindre l’objectif : le changement. Le changement c’est l’affaire de tous », a affirmé le Chef de l’Etat.

A tous ceux qui sont responsables de la gestion des affaires publiques, le premier signe visible du changement sera celui de votre comportement, de votre compétence dans la gestion de la mission qui vous a été confiée par le peuple congolais, a interpellé Félix Tshisekedi.

« Nous sommes au service exclusif des Congolaises et Congolais. Sachons désormais travailler pour le changement de notre pays », a-t-il, indiquant qu’il rêve « d’un Congo meilleur », et que cela est le devoir de tous.
« Nous avons le devoir de construire un Congo meilleur où tous les enfants ont droit à l’éducation, à la santé. Un Congo où aucun enfant ne dort dans la rue, ni ne meurt de faim, un Congo où toutes les personnes, veuves, orphelines, vulnérables ou vivant avec handicap est accompagné par les Institutions de l’État », a ajouté le Président Tshisekedi.

Un pays débarrassé de la, haine, du tribalisme et du viol…

Dans sa vision de la RDC, le fils d’Etienne Tshisekedi veut d’un pays « débarrassé de la haine et du tribalisme, où nos femmes ne sont plus violées tous les jours. »

« Je rêve d’un Congo où il n’y a plus de guerre, où il n’y a pas une province contre une autre province, où il n’y a pas ceux de là-bas, et ceux d’ici, où il n’y a pas ceux d’une Eglise contre ceux d’une autre Église, où il n’y a pas un camp politique, contre un autre camp politique », a souhaité le Président de la République.

Leave a Reply

Your email address will not be published.